ft-ad_1
Politique

Extradition de Blaise Compaoré : Des organisations des droits de l'homme mettent la pression sur Ouattara

post-img
Des activistes ivoiriens des droits de l'homme, conduits par Adjoumani Pierre Kouamé de la Lidho, donnent de la voix pour l'extradition de Blaise Compaoré

Des leaders d'organisations ivoiriennes de défense des droits de l'homme veulent voir leur pays exécuter le mandat international émis contre l'ex-président burkinabé Blaise Compaoré.

Ils ont lancé le jeudi dernier un appel pressant dans ce sens au chef de l'exécutif ivoirien Alassane Ouattara. Dans un communiqué dont copie nous est parvenue, le chef de file de circonstance, M. Adjoumani Kouamé Pierre interpelle le pouvoir sur la nécessité de livrer Blaise Compaoré à Ouagadougou pour son implication présumée dans la mort de Thomas Sankara, assassiné lors d'un putsch en 1987. Et ce, selon lui, conformément aux accords de coopération judiciaire entre les deux Etats voisins. A savoir le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. « Nous tenons à ce que ce mandat d’arrêt soit exécuté par les autorités ivoiriennes », indique le leader de la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho). Adjoumani Pierre ajoute que le président Ouattara a une nouvelle occasion de montrer au monde son engagement contre l'impunité en donnant suite au mandat émis. « Pour la manifestation de la vérité, le président ivoirien doit permettre à l’ex-chef de l’Etat burkinabè de répondre devant la justice de son pays. L'exécution du mandat international décerné par la justice burkinabé partic (...)

Lire la suite sur L'Inter


monde livrer don leaders Alassane Ouattara Adjoumani jeu Blaise Compaoré Thomas Sankara Côte d’Ivoire Ouagadougou Burkina Faso ivoirien

Articles similaires