Lutte contre la contrebande et la menace terroriste / Col Major Issa Coulibaly à l'ONUCI : « Nous avons besoin d'armes »


Aichatou Mindaoudou, entourée du ministre du Budget (à droite) et du Dg des Douanes (à gauche). (Photo : DR)
  • Source: L'Inter
  • Date: sam. 05 déc. 2015
  • Visites: 1515
  • Commentaires: 0
« Nous avons besoin d'armes. On ne peut pas assurer la sécurité aux frontières les mains nues, en ces temps où les Djihadistes nous menacent. Les Douanes comptent sur vous pour assurer leur sécurité et celle de la population. Avec les armes, nous serons mieux outillés pour sécuriser nos frontières et lutter contre la contrebande, en vue d'accroître nos recettes », telle est la requête adressée par le directeur général des Douanes ivoiriennes, colonel major Issa Coulibaly à la représentante du secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, chef de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (Onuci), Aichatou Mindaoudou.

C'était à l'occasion de la cérémonie de remise des clés de trois magasins de stockage d'armes réhabilités à la direction générale des Douanes, hier, dans les locaux des Enquêtes douanières, à Plateau. Le colonel-major Issa Coulibaly a indiqué que personne n'est à l'abri de la menace terroriste. Raison de plus pour que, dira-t-il, l'Onuci accède à cette requête de doter la Côte d'Ivoire d'armes pour lui permettre de se défendre en cas d'attaques. Le Dg des Douanes a également mentionné que ces armes pourraient permettre aussi à son administration de lutter contre la contrebande, et ainsi d'accroître les recettes douanières. Réceptionnant les armureries rénovées, il a remercié la structure des Nations Unies, pour les actions contre les mines (Unmas) qui s'est engagée à réhabiliter les magasins d'armes des Douanes ivoiriennes, aussi bien à Abidjan qu'à l'intérieur du pays et qui a sélectionné Halo Trust comme maître d'œuvre. Le colonel Major Issa Coulibaly a promis d'en faire bon usage. Justifiant cette initiative, Aichatou Mindaoudou a confié que cette action s'inscrit dans le mandat central des Nations Unies qui est la protection des civils. « La réhabilitation de ce site répondant aux normes internationales a coûté 2,2 milliards de Fcfa », a affirmé la Représentante du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire (...)

Lire la suite sur L'Inter


Onuci Côte d'Ivoire Abidjan Plateau contrebande




Educarriere sur Facebook