Traitement en trois mois de l'hypertension artérielle : Un produit actuellement sur le marché déconseillé aux populations
Comment reconnaître un médicament traditionnel autorisé


Duncan Rachèle appelle les médecins traditionnels à s'informer (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 05 déc. 2015
  • Visites: 3162
  • Commentaires: 0
« On parle à coups de publicité, d'un produit qui traiterait l'hypertension artérielle en trois mois. Guérir l'hypertension en 90 jours et faire fi de toutes les mesures, cela nous intrigue. On ne connaît pas le médicament. On ne connaît pas la structure. C'est une structure qui va contre la réglementation en vigueur. »

« Il faut, pour autoriser un produit, que des analyses soient faites, tant au niveau de la qualité que de la quantité. Il faut voir sa toxicité. Il faut qu'il soit sur une liste de produits autorisés par la commission nationale d'homologation. Ce qui n'est pas le cas ici », a indiqué Dr Duncan Rachèle, directrice générale de la Direction de la pharmacie, du médicament et des laboratoires (Dpml), avant de déconseiller le médicament conçu par un phytothérapeute. C'était le jeudi 3 décembre 2015, lors d'une conférence de presse, à Treichville, boulevard de Marseillle. Et le sous directeur de la Dpml, Pr Ouattara Mahama, de soutenir qu'un médicament n'est autorisé que si l'on est sûr qu'il ne sera pas dangereux pour la population. « Il faut que celui qui le fabrique se présente au ministère, pour l'homologation », a-t-il ajouté. Le coordonnateur du programme national de promotion de la médecine traditionnelle (Pnpmt), Dr Kroa Ehoulé quant à lui, a relevé le fait que tous ceux qui s'affublent du titre de Docteur sans avoir suivi une formatio (...)

Lire la suite sur Soir Info


Duncan Ouattara Treichville




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour