Bruno Koné dément toute nationalisation de Comium, GreenN, Café Mobile et Warid


(Photo d'archives)
  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: vend. 26 juin 2015
  • Visites: 2295
  • Commentaires: 0
Citant Bruno Koné, l'agence "Reuters" a annoncé le 25 juin la nationalisation des petits opérateurs télécoms. Le ministre ivoirien des Télécoms estime avoir été mal compris et explique son schéma pour aboutir à une fusion.

“Il ne s'agit ni d'une nationalisation, ni d'une prise de contrôle”, jure Bruno Koné. Un peu plus de 24 heures après l'annonce de la fusion des opérateurs Comium, Green, Café Mobile et Warid, le ministre ivoirien des Télécoms tente de reprendre le contrôle de sa communication autour de cette opération dévoilée parReuters et relayée par Jeune Afrique.

Selon les explications fournies depuis à Jeune Afrique, le projet de fusion entériné lors du Conseil des ministres du mercredi 24 juin passera par la transformation d'une partie des créances de l'État sur les quatre opérateurs en parts de capital. Comium, Green, Café Mobile et Warid resteront également actionnaires. Un cabinet sera prochainement nommé pour évaluer la valeur de leurs actifs. Une nouvelle entité sera créée à partir des quatre opérateurs et au moins 51% du capital sera cédé à un groupe de grande envergure.

Porte de sortie

L'État devra toutefois pour cela obtenir l'accord des autres actionnaires de Comium, Green, Café Mobile et Warid. Un exercice qui pourrait se révéler périlleux, Comium contestant par exemple ce processus. “Nous avons envoyé plusieurs injonctions (concernant le paiement des dettes) qui sont restées sans réponse, nous pourrions tout simplement leur retirer leurs licences”, insiste Bruno Koné.

Le ministre laisse cependant encore la porte ouverte à une initiative de dernière minute de la part des opérateurs concernés : "Si l'une des sociétés nous envoie un investisseur avec une stratégie et un plan d'investissement solides, le gouvernement l'étudiera", a-t-il déclaré.

Lire la suite sur jeuneafrique.com




Bruno Koné Afrique gouvernement Conseil des ministres Café



Educarriere sur Facebook