Impact socio-économique de la culture sur le développement en Côte d'Ivoire / Maurice Bandama : ''La culture est l'un des secteurs les plus pourvoyeurs d'emplois''


(Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 21 mai 2015
  • Visites: 3350
  • Commentaires: 0
Le ministère de la Culture et de la francophonie a lancé lundi à l'Ecole nationale supérieure de statistique et d'économie appliquée (Ensea), au cours d'un atelier réunissant des experts de l'Unesco, de l'Uemoa du Pnud et des experts nationaux, un processus d'approfondissement de la connaissance du secteur de la culture, notamment dans ses aspects économiques et sociaux.

Le ministre de la Culture et de la francophonie, Maurice Bandama, a salué la tenue de cet atelier. «Après cette étude, on comprendra tous que la culture est l'un des secteurs les plus pourvoyeurs d'emplois», s'est-il réjoui. Pour le garant de la culture ivoirienne, trop de torts ont été faits injustement à la culture car celle-ci souffre de véritables études permettant de montrer toute son importance dans le développement socio-économique de la Côte d'Ivoire. «La culture, j'en suis persuadé, emploie certainement beaucoup plus de personnes que l'enseignement», a-t-il tenté de convaincre.

Pour lui, les résultats de cette étude pourront définir clairement combien la culture apporte concrètement au Pib national et combien sont les acteurs directs et ou indirects dans ce secteur. Convaincu, le ministre Maurice Bandama a signifié que la même étude au Burkina Faso a montré que la culture emploie plus que dans la fonction publique. En France, en 2012, selon lui, la culture a généré plus de revenus que des secteurs comme l'automobile. C'est pourquoi, il «espère que la culture sera d&ea (...)

Lire la suite sur L'Inter


Côte d'Ivoire France Burkina Faso Pnud Uemoa emplois




Educarriere sur Facebook