Prison de Bouaké : Le commandant Abéhi n'est plus au camp pénal - Voici où il se trouve - Les dernières nouvelles de l'ex-chef de l'escadron blindé de la gendarmerie


(Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: lun. 11 mai 2015
  • Visites: 4625
  • Commentaires: 0
Le commandant Jean-Noël Abéhi, ex-patron de l'escadron Blindé d'Agban, le plus grand camp de gendarmerie de la Côte d'Ivoire, situé à Abidjan, est toujours sous les feux des projecteurs depuis son extradition vers la Côte d'Ivoire en février 2013.

Ecroué, quelques jours après son arrivée mouvementée à Abidjan, au camp pénal de Bouaké, l'officier de gendarmerie, selon une source bien au fait, a été ''déplacé'' en décembre 2014 pour des raisons de santé en même temps que Jean Yves Dibopieu. Abehi souffrirait depuis le mois de mai 2014, d'une douleur au dos, ce qui a favorisé son transfert dans une clinique à Bouaké pour des soins médicaux. «C'est à l'issue de cela qu'il a été admis à Abidjan pour des soins et il n'est plus revenu à Bouaké», précise notre informateur. 

Dans la capitale économique ivoirienne, notre source souligne qu'il se trouverait à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (Mama) et qu'il aurait retrouvé la forme. «On l'a vu échanger avec des militaires à la Mama pendant plus de quatre heures, un jour. Il a même grossi», nous raconte notre source.

Le commandant Abéhi, l'un des piliers de l'appareil sécuritaire du régime de Laurent Gbagbo, est présenté comme ''une menace constante'' pour la sûreté nationale de la Côte d'Ivoire. Début février 2013, l'ex-chef de l'escadron blindé d&r (...)

Lire la suite sur L'Inter


Laurent Gbagbo Abehi Dibopieu Abéhi Côte d'Ivoire Abidjan Bouaké gendarmerie




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour