Rébellion armée, RDR, succession de Ouattara : La grosse colère de Guillaume Soro - Des confidences sur son engagement pour Ouattara


(Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 21 avr. 2015
  • Visites: 3022
  • Commentaires: 0
Qu'est-ce qui a bien pu mettre en colère le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro ?

Sa réaction sur son profil Facebook, et la sortie de son conseiller, Franklin Nyamsi, incitent à croire que le chef du parlement ivoirien est très amer. En effet, sur sa page Facebook, on peut lire cette réaction: «Sachez-le, chaque contact laisse une trace quelquefois indélébile. Disons-le tout net. Quelle est la différence entre la précocité et l'empressement? Suis-je pressé quand je suis leader du mouvement étudiant sous nos tropiques à 22 ans? Suis-je pressé quand je suis le secrétaire général du Mpci contrôlant la moitié de la Côte d'Ivoire à 29 ans? Suis-je pressé parce que je suis nommé ministre d'État à 30 ans? Suis-je pressé parce que je deviens le plus jeune Ivoirien nommé au poste de Premier ministre à l'âge de 34 ans? Suis-je pressé parce que je suis le plus jeune Ivoirien à être élu Pan à 39 ans et presque le plus jeune en Afrique à ce poste? Précoce peut-être ? N'est-ce pas? Je comprends mieux la diagonale de la haine!». Rarement, le dauphin constitutionnel a été aussi amer, révélant même les moments forts de sa vie.

Sur les origines de cette colère, un proche collaborateur du chef du parlement ivoirien, joint par téléphone hier, a donné quelques explications. «Je ne dirai pas grand-chose, je te renvoie au dernier JA (Jeune Afrique, Ndlr) qui a été une opération montée par des officines pour descendre mon patron», a-t-il révélé. Ce collaborateur du président de l'Assemblée nationale croit savoir les motivations des détracteurs de son patron. «On sait qui est derrière, quels sont les objectifs, vraiment c'est une opération pour le descendre», a-t-il insisté, sans plus.

D'autres sources proches de l'ancien Premier ministre révèlent des opérations en cours pour le discréditer. En clair, insinue-t-elles, ce message est beaucoup plus adressé à sa famille politique qu'à toute autre personne, parce que Soro n'ignore pas qu'il est aujourd'hui la personnalité qui dérange le plus au Rdr. Dans le schéma de l'après-Ouattara au sein du parti au pouvoir, il passe pour être l'une des personnes les mieux positionnées eu égard à son parcours politique et professionnel. Certes, la bataille n'est pas encore ouverte, mais la case est divisée en deux grands groupes. Celui des proches de Soro, et les autres. Tout se mesure à ces deux tendances. De sorte que l'atmosphère y est invivable. Chacun doit savoir marcher dans ce parti, au risque d'être taxé de pro-celui-ci ou celui-là. C'est ce qui justifie sans doute la sortie du président de l'Assemblée nationale, qui ne manque plus d'occasion pour rappeler à ses détracteurs les services qu'il a rendus au Rdr. Il bénéficie, dans (...)

Lire la suite sur L'Inter


Guillaume Soro Ouattara Côte d'Ivoire Afrique Facebook Assemblée nationale constitution




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour