A 7 mois de l'élection présidentielle / Ouattara Gnonzié prévient : « Des FRCI sans matricule toujours en arme » - Il interpelle l'ONUCI


Ouattara Gnonzié, S.G du RPP, a annoncé la participation de son parti à la présidentielle de 2015. (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: lun. 02 mars 2015
  • Visites: 2017
  • Commentaires: 0
Première sortie publique hors d'Abidjan pour Ouattara Gnonzié depuis son retour d'exil, le 28 novembre 2013. Le secrétaire général du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (Rpp) était, le samedi 28 février dernier à Divo, pour l'investiture du bureau de la coordination départementale.

Au centre culturel de ladite ville, le collaborateur de Laurent Dona Fologo est sorti de son silence et a asséné ses vérités au pouvoir Ouattara à huit mois de l'élection présidentielle. L'hôte des ''divolais'' a déploré que des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire sans matricule soient encore en possession de leurs armes dans les ex-zones centre nord et ouest, et même sur l'ensemble du territoire, particulièrement dans certains quartiers du District d'Abidjan au moment où les gendarmes sont sans armes.

Et Ouattara Gnonzié de faire savoir que beaucoup de personnes ont abandonné la politique du fait des effets de la crise parce que ayant tout perdu. «Il y a des hommes en arme qui circulent beaucoup en Côte d'Ivoire. C'est vrai le gouvernement fait des efforts, mais le résultat dans les zones ex-Cno ne sont pas du tout palpables. Dans ces zones, les Frci sans matricule sont toujours en arme. Ils attendent les élections. Nous demandons à l'Onuci de faire attention, d'ouvrir les yeux. Il ne faut pas attendre que les élections arrivent ou qu'un nouveau drame se produise pour courir comme des pompiers. C'est maintenant qu'il faut régler ces choses là parce que les élections, c'est dans sept mois. Nous avons aucune certitude en ce qui concerne la sécurité et la régularité du scrutin. Mais, nous pensons que ces aléas vont être levés avec l'Onuci et la communauté internationale», a prévenu l'orateur. «La Côte d'Ivoire n'a pas d'avenir dans la violence, dans l'insécurité. Il y a encore des exactions qui se poursuivent encore dans certaines contrées. Il y a des zones en Côte d'Ivoire où on ne tolère pas que des partis d'opposition puis (...)

Lire la suite sur L'Inter


Côte d'Ivoire Ouattara Laurent Dona Fologo Cno Onuci Rassemblement Abidjan Divo élection présidentielle gouvernement élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour