Dégel des avoirs : Affi N'guessan salue et appelle à associer Gbagbo au dialogue


Le président du Fpi, Pascal Affi Nguessan réclame un Forum national (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 26 janv. 2015
  • Visites: 1608
  • Commentaires: 0
Le président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N'guessan, s'est prononcé sur Onuci.fm, le vendredi 23 janvier 2015, sur la dernière libération et le dégel des avoirs de certains pro-Gbagbo.

Une cinquantaine de détenus de la crise post-électorale ont bénéficié de la liberté et les comptes d'une trentaine de personnes vont être dégelées. En tant que président du Fpi, quelle réaction ?

C'est une bonne nouvelle, c'est un acte de décrispation qu'il faut saluer. Je considère que cela participe de la reprise du dialogue politique initié depuis le 29 décembre dernier. Pendant que cette nouvelle est communiquée à l'opinion, nous avons aussi reçu une correspondance pour la reprise du dialogue le 29 janvier prochain dans la continuation de ce que nous avons engagé depuis décembre. Donc nous considérons qu'il s'agit d'un début, puisqu'il y a encore d'autres comptes à dégeler et beaucoup d'autres prisonniers à libérer et nous espérons qu'à la réunion du 29 janvier, d'autres bonnes nouvelles de cette nature nous seront communiquées. Pour le moment, nous nous en réjouissons et nous encourageons le gouvernement à poursuivre de manière à ce que cette année 2015 soit l'année de la normalisation totale de la Côte d'Ivoire et, je dirai, de la préparation des élections dans un environnement de confiance, de paix, nécessaire à la reconstruction de notre pays.

 

Et pour vous, votre pays peut envisager des lendemains qui chantent ?

Oui, si le gouvernement reste dans cette dynamique avec comme objectif définitif la résolution de toutes les conséquences de la crise et donc la libération de tous les prisonniers, le dégel de tous les comptes ; toutes les initiatives pour le retour sécurisé de nos camarades en exil. Et pour clôturer toute cela, un consensus national, pour que nous puissions, à travers les états généraux de la République, à travers un forum national qui va impliquer tous les acteurs politiques, y compris le président Laurent Gbagbo, nous puissions, analyser ensemble les causes de la crise, bâtir un nouveau consensus national ; je pense que le chef de l'État, le président Alasane Ouattara aura contribué vigoureusement à la réconciliation nationale et certainement que c'est à travers cet acte que les uns et les autres pourront marqu (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Affi N'guessan Ouattara Front populaire ivoirien Fpi Onuci Côte d'Ivoire réconciliation gouvernement élections




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour