Rentrée scolaire 2014-2015 : Les grandes décisions de Kandia Camara


(Photo d'archives)
  • Source: Le Patriote
  • Date: mer. 10 sept. 2014
  • Visites: 9357
  • Commentaires: 1

Les élèves de Côte d'Ivoire reprennent le chemin de l'école le 15 septembre prochain. Soit dans neuf jours. Pour donner les grandes orientations de cette rentrée scolaire, le ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement technique a organisé hier au lycée Sainte Marie de Cocody la traditionnelle réunion de rentrée des classes. Ce, en présence des gestionnaires de l'école, des partenaires techniques et financiers, des formations syndicales, des promoteurs d'établissements privés et des parents d'élèves. Et compte tenu de l'épidémie de la fièvre à virus Ebola qui fait des ravages dans la sous –région, la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Dr Raymonde Coffie Goudou, a pris part à cette rencontre qui avait pour thème « Engagements et persévérance pour la qualité et la performance de notre école ». La ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement technique, Kandia Camara, a signifié que ce thème est une invite à l'endroit de tous les gestionnaires et acteurs de l'école ivoirienne à poursuivre les efforts dans la quête de la qualité. Pour elle, ce thème devra faire l'objet de réflexion au sein de toute la communauté éducative en vue de le traduire en acte tout au long de l'année scolaire. La première responsable de l'école ivoirienne a ensuite dévoilé les grandes orientations qui sous-tendent les actions à mener au cours de l'année. Au plan administratif, la ministre Kandia Camara a demandé aux directeurs régionaux, aux chefs d'établissements, aux inspecteurs de l'enseignement préscolaire et primaire de démultiplier tous les textes réglementaires qui cadrent l'année scolaire. Concernant le volet pédagogique, il leur a été demandé de s'assurer de l'achèvement effectif des programmes dans le respect des progressions. Et de veiller à ce que les manuels et kits scolaires parviennent à temps aux élèves de toutes les écoles primaires publiques de la Côte d'Ivoire. Aussi les gestionnaires de l'école devront-ils veiller au respect strict des normes exigées en matière d'évaluation. La gestion de la vie scolaire n'a pas été occultée. Kandia a demandé aux chefs d'établissements primaires et secondaires, les responsables des Comités de gestion (COGES) de mettre l'accent sur la construction des latrines, de points d'eau et d'aires de jeux dans les différentes écoles. « Nous devons rendre nos écoles attrayantes à tout point de vue en assurant les conditions de rétention de nos élèves », a-t-elle souligné. Avant de rappeler que le salut aux couleurs est obligatoire. Cette rencontre a été une occasion pour la ministre de l'Education nationale d'arrêter de grandes décidions pour le bon déroulement de l'année scolaire.

Des difficultés à surmonter

Les inscriptions, a instruit Kandia, doivent s'achever avant la rentrée des classes du 15 septembre prochain. Qui marque effectivement le démarrage des cours dans tous les établissements. Les frais d'inscription, a précisé la ministre, restent inchangés. Ils sont de 6000 FCFA pour l'enseignement secondaire dont 1000 FCFA pour la carte d'identité scolaire. Dans l'enseignement primaire public, l'inscription est gratuite. Quant aux droits d'examens, ils sont de 500 FCFA pour le CEPE/ et l'entrée en sixième ; 2000 FCFA pour le BEPC et 5000 FCFA pour le BAC. « Les inscriptions parallèles sont formellement interdites et la vente des fascicules est soumise à un agrément de la Commission installée à la Direction de la Pédagogie et de la Formation Continue (DPFC)» a-t-elle insisté. Outre ces prescriptions, la ministre a invité les gestionnaires de l'école à tout mettre en ?uvre pour améliorer davantage les résultats scolaires, lutter contre les grossesses en milieu scolaire et le redoublement dans le système éducatif ivoirien. A cela s'ajoute la mise en place d'une politique volontariste plus hardie pour la prise en compte des questions relatives à l'analphabétisme. Pour une question de bonne gestion, Kandia Camara a invité les gestionnaires de l'école à observer une rigueur absolue dans l'utilisation des véhicules administratifs mis à leur disposition. Avant d' exprimer sa reconnaissance à l'endroit du personnel enseignant pour les bons résultats lors des examens scolaires écoulés. Toutefois, la ministre a invoqué quelques difficultés majeures auxquelles le système éducatif ivoirien est encore confronté. Il s'agit, selon elle, du déficit en personnel ; de l'insuffisance des biens mobiliers et immobiliers ; de la rareté des offres éducatives en direction des enfants vulnérables ; de l'insuffisance des visites de classe par les chefs d'établissements et les conseillers pédagogiques et des guides pédagogiques pour les enseignants. S'y ajoute le manque de fluidité dans la circulation de l'information entre les centres de décision et les structures d'exécution. Elle a rassuré que des solutions seront trouvées à ces difficultés.

Anzoumana Cissé

___________________________________________________________

Voici le découpage de l'année scolaire

Pour l'enseignement secondaire général, le 1er trimestre va du 15 septembre au 6 décembre 2014. Soit 11 semaines. Le 2ème trimestre, lui, débute du 8 décembre 2014 au 06 mars 2015. Soit 10 semaines. Quant au 3ème trimestre, il commence le 9 mars pour s'achever le 29 mai 2015. Concernant l'enseignement technique, l'année scolaire est subdivisée en deux semestres. Le premier va du 15 septembre 2014 au 16 janvier 2015. Soit 16 semaines. Et le deuxième, du 19 janvier au 22 mai 2015. Soit 15 semaines. La ministre Kandia Camara a exigé que ce découpage soit strictement respecté.

AC




Kandia Camara Côte d'Ivoire Cocody carte d'identité CEPE BEPC BAC Ebola COGES rentrée scolaire



Educarriere sur Facebook