Économie numérique : le ministre Ibrahim Kalil Konaté vise l'opérationnalisation, avant fin 2024, des 5 207 km de fibres optiques réalisées

  • Source: CICG
  • Date: sam. 27 janv. 2024
  • Visites: 757
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 26 janvier 2024- Le ministre de la Transition numérique et de la Digitalisation, Ibrahim Kalil Konaté, s'est fixé comme objectif de rendre fonctionnelles, avant fin décembre 2024, les 5 207 km de fibres optiques réalisées sur les 7 000 km à déployer sur l'ensemble du territoire, à travers l'Agence nationale du Service universel des Télécommunications/TIC (ANSUT). Ce, pour un accès plus aisé à l'internet et à haut débit.

C'était lors de la cérémonie de présentation de vœux de son département ministériel, le vendredi 26 janvier 2024 à Abidjan-Plateau.

Dans le cadre de la restructuration de la nouvelle poste, le ministre a annoncé que certaines missions des activités de la nouvelle poste seront externalisées, notamment dévolues à des structures privées.

Ibrahim Kalil Konaté qui s'est engagé à accompagner la mise en œuvre de la nouvelle loi sur les startups adoptée en 2023, a encouragé les responsables des structures sous-tutelle à faire en sorte que la situation financière de leurs entreprises soit stable.

Concernant le taux de couverture de la 4G, il a dit que l'objectif est de le faire passer de 63 à 90% au moins en collaboration avec les opérateurs privés de la téléphonie et qu'un accent sera mis sur la qualité de service. Car, a-t-il relevé, il s'agit de démocratiser les services numériques, afin de faciliter l'accès des zones rurales à la connectivité.

Pour ce qui est du Village des Technologies de l'Information et de la Biotechnologie (VITIB) de Grand-Bassam, il s'est prononcé en faveur d'une plus grande communication en vue de rendre plus visibles les activités du VITIB et d'attirer plus de personnes à s'y installer.

Pour atteindre tous ces résultats, le ministre a invité « les uns et les autres à plus de travail », car il a soutenu que « la transformation digitale de notre économie devrait donner 6 à 7 points à notre PIB et pourrait nous permettre de collecter entre 2 000 et 3 500 milliards de FCFA ».

La directrice générale de l'Autorité de Régulation des Télécommunications/TIC de Côte d'Ivoire (ARTCI), Namahoua Bamba Touré, représentant les structures sous-tutelle, le représentant des Organisations professionnelles du secteur, Auguste Diop, la représentante du personnel du ministère, Isabelle Kacou, et autres, ont renouvelé leur engagement inébranlable à continuer de collaborer avec le ministre pour la réalisation de tous ses projets en faveur de l'économie numérique et de la digitalisation.

CICG




professionnelle Grand-Bassam Côte d'Ivoire Digitalisation service numériques secteur entreprises don Abidjan projet communication startups TIC 2023 Plateau internet ARTCI VITIB PIB CICG formation



Educarriere sur Facebook