ft-ad_1
Economie/Finance

Cajou : la Côte d'Ivoire assure plus de 40% de l'offre mondiale

post-img
Dr Adama Coulibaly

La Côte d'Ivoire enregistre, aujourd'hui, 25% de la production mondiale de noix de cajou, devenant un acteur majeur de la filière anacarde sur le marché international.

Pour une compétitivité de la filière, le Conseil du coton et de l’anacarde, organe de régulation, a organisé ce mardi 12 décembre 2023 un atelier d’échanges avec le secteur financier sur le financement de la commercialisation de l’anacarde.

« La Côte d’Ivoire produit 1,1 million de tonne, mais ne transforment que moins de 300.000 tonnes et envoie sur le marché mondial, selon les chiffres de cette année, au moins 800.000 tonnes de noix de cajou », a dit Dr Adama Coulibaly, le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde.

« Quand vous prenez 800.000 tonnes (que la Côte d’Ivoire injecte sur le marché international) sur de tout ce qui est exporté dans le monde, ça représente au moins 40% des noix de cajou qui voyagent », a-t-il fait savoir.

2023/12/IMG-20231212-WA0176-300x200.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1" alt="" width="300" height="200" data-srcset="https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-150x100.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 150w, https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-300x200.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 300w, https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-450x300.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 450w, https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-768x512.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 768w, https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-1024x683.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 1024w, https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1 1080w" data-src="https://b3017194.smushcdn.com/3017194/wp-content/uploads/sites/2/2023/12/IMG-20231212-WA0176-300x200.jpg?lossy=2&strip=0&webp=1" data-sizes="(max-width: 300px) 100vw, 300px" data-pagespeed-url-hash="31059146" />

« Aujourd’hui, nous produisons 25% de la production mondiale de noix de cajou », soit un peu plus de 1 million de tonnes, a-t-il mentionné, partageant que la production mondiale de noix de cajou dans le monde tourne autour de 4 millions.

Le Vietnam et l’Inde, deux gros producteurs mondiaux, transforment toutes leurs productions. De ce fait, « ceux qui approvisionnent le marché, c’est la Côte d’Ivoire, et sur toutes les noix qui voyagent pour changer de nationalité, la Côte d’Ivoire, représente 40% de ces noix », a-t-il poursuivi.

L’Inde produit à peu près 700.000 tonnes, tandis que le Vietnam produit environ 400 à 500.000 tonnes par an selon les années, soit 1,2 à 1,5 million de tonnes de noix de cajou transformées pour les deux pays, a-t-il énuméré.

Le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde a exhorté les financiers à accompagner la filière cajou, qui selon lui « mérite d’être financée, parce qu’elle est une filière d’avenir, une filière écologique et économique ».

« Nous avons une voie royale devant nous pour faire de cette filière, une filière modèle pour l’économie ivoirienne et une filière contributive de façon significative à l’émergence de la Côte d’Ivoire », a rassuré le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde.

Il a expliqué aux acteurs du secteur bancaire et financier que la filière a mis sur pied des mécanismes de traçabilité. Aujourd’hui, tout acheteur qui doit travailler avec des p (...)

Lire la suite sur APA


Côte d'Ivoire monde secteur économique production 2023 Adama Coulibaly jeu Côte d’Ivoire coton anacarde noix de cajou ivoirien

Articles similaires