Port d'Abidjan : un trafic record de 30 millions de tonnes en 2021

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 01 juin 2022
  • Visites: 504
  • Commentaires: 0
Port leader sur la Côte Ouest Africaine, le port d'Abidjan a montré une fois de plus sa résilience dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19 et ses conséquences sur l'économie mondiale.

En 2021, le trafic global de marchandises a connu une croissance de 11,2%. Avec 30 millions de tonnes (*) de marchandises traitées, le Port d'Abidjan a démontré en 2021, sa capacité à se remettre à flots après les effets de la crise sanitaire qui lui avaient fait perdre, en 2020, 1% de son trafic, comparativement à 2019. Assurément, ce bon résultat illustre la solidité des fondamentaux du premier port ivoirien qui n'ont nullement été ébranlés par les effets de la pandémie.

La belle reprise du trafic national

Boosté par le dynamisme de l'économie de la Côte d'Ivoire qui a aflché une croissance de 6,5%, le trafic national a une fois de plus aflché sa prédomi- nance dans les résultats globaux. Le cumul des importations et des exporta- tions du pays ayant transité par le port d'Abidjan a permis d'obtenir 26,5 millions de tonnes en 2021 contre 24 millions en 2020, soit une croissance de 10,6%.

Les importations qui représentent plus de 70% du trafic national, ont connu un taux de croissance de 17,5%. Elles sont tirées par les intrants pour la fabrication du ciment (clinker, gypse et laitier), les denrées alimentaires de base (riz, sucre, sel, …) et les produits pétroliers. Quant aux exportations, malgré un recul de -3,1%, on observe une bonne tenue du trafic de coton (+59%) et de l'anacarde (+25,5%). 2021 a été également favorable pour le trafic des produits halieutiques qui a connu une évolution de 16,4% (740.106 tonnes). Cette croissance est liée aux performances du terminal à pêche, qui sont optimisées par la dynamique des activités sur le nouveau môle. Les produits pétroliers se sont également bien illustrés avec 6,7 millions de tonnes, soit 6,3% de taux de croissance, avec une prépondérance des impor- tations du pétrole brut (+18,9%) et autres produits pétroliers semi-finis (+17,4%).

Un trafic en transit exceptionnel

Malgré la crise sécuritaire qui secoue les pays sahéliens, on note une très forte progression de l'ordre de 23,8% du trafic en transit. A ce niveau, c'est le Burkina Faso qui assure le lead avec 2,2 millions de tonnes sur un total de 2,9 millions. Le Mali avec 688 408 tonnes est sur une tendance baissière depuis 2019.

Le trafic conteneurisé se maintient

Avec une hausse de +3,6% pour 787 314 EVP, le trafic de conteneurs poursuit son évolution, et confirme les prévisions de croissance qui seront induites par la mise en service du second (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abidjan Mali Burkina Faso coton anacarde Covid-19 ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour