Prix de la baguette de pain : désormais deux poids fixes, dont 174 g pour 150 FCFA et 232 g pour 200 FCFA

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 31 mars 2022
  • Visites: 937
  • Commentaires: 0
Le Comité technique en charge de la filière blé farine boulangère a permis, en accord avec tous les acteurs du secteur, de définir désormais pour la Côte d'Ivoire deux poids fixes de la baguette de pain, notamment le pain standard devant garder le prix initial de 150 FCFA pour 174 g et une autre baguette qui tend vers la baguette haute évaluée à 232 g pour 200 FCFA.

L'annonce a été faite, le mercredi 30 mars 2022 à Abidjan, par le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, au terme du Conseil des ministres.

''La définition de ce poids fixe permettra de rendre le contrôle plus aisé et contraindra les boulangers à s'en tenir aux prix fixés'', a expliqué Amadou Coulibaly.

Afin d'assurer l'approvisionnement régulier du marché ivoirien et de préserver l'outil de production et le pouvoir d'achat des consommateurs, a-t-il poursuivi, un ensemble de mesures additionnelles a été adopté, allant de l'exonération des droits de douane sur l'importation du blé à un appui au secteur de la production de la farine blé.

A court terme, a annoncé le porte-parole du gouvernement, le Conseil prévoit de créer une ligne garantie dédiée au secteur de la boulangerie pâtisserie au sein du Fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises (FSPME) ou apporter une subvention à travers le Fonds d'appui au secteur informel (FASI), en vue de l'émergence de champignons nationaux.

Il est prévu le lancement d'une étude pour la mise en place d'une fiscalité adaptée à la boulangerie au regard de la spécificité de ce secteur qui est liée au caractère social du pain.

Amadou Coulibaly a aussi annoncé la mise à niveau de l'école de boulangerie de Yamoussoukro pour assurer une formation qualitative aux métiers de la boulangerie et encourager les initiatives privées d'investissement dans les écoles de formation aux métiers de la boulangerie.

Ces mesures ont été arrêtées en vue de maintenir l'équilibre du secteur et d'atténuer les effets de la hausse du cours du blé provoquée par le conflit en Europe de l'Est (russo-ukrainien).

Dans les années 2000, le sac de 50 kg de blé était à 11 500. En 2022, il est passé à 22 000 FCFA et depuis la crise russo-ukrainienne, ce même sac avoisine 30 000 FCFA, a rappelé le porte-parole.




Amadou Coulibaly Côte d'Ivoire Abidjan Yamoussoukro Europe gouvernement PME Conseil des ministres formation ivoirien



Educarriere sur Facebook