Développement du secteur de l'artisanat : 13 centres de formation artisanale d'un coût de 52 milliards de FCFA prévus dans 13 régions

  • Source: CICG
  • Date: mer. 16 mars 2022
  • Visites: 946
  • Commentaires: 0
Le ministère de l'Artisanat travaille sur l'un des projets phares, notamment le Programme national de développement et de Promotion de l'artisanat (PNDPA) qui est un programme numérique d'environ 52 milliards de FCFA qui va permettre, dans sa première phase, la construction de 13 centres de formation artisanale dans 13 régions de la Côte d'Ivoire.

L'information a été donnée par le ministre de la Promotion des PME, de l'Artisanat et de la Transformation du Secteur informel, Félix Anoblé, qui était l'invité de "Gouv'Eclairage", une capsule conçue par le Centre d'Information et de Communication gouvernementale (CICG) portant sur des sujets spécifiques inhérents à une action du gouvernement.

« C'est un programme qui permettra, non seulement de construire des établissements qui vont regrouper les artisans par branches et secteurs d'activités, mais de créer une plateforme pour mettre en valeur leurs métiers, mettre les artisans en relation avec les populations », a expliqué le ministre Anoblé.

Ce programme comprend aussi, a précisé Félix Anoblé, la construction sur un site de 20 ha de la casse moderne d'Abobo, précisément à N'dotré, un programme d'environ 27 milliards de FCFA qui va permettre d'accueillir l'ensemble des ferrailleurs de Côte d'Ivoire.

Pour lui, il s'agit de faire en sorte que les artisans puissent être référencés à travers un programme et que les différentes branches de métiers de l'artisanat soient mises en valeur pour permettre aux Ivoiriens de les connaître, mais aussi pour permettre aux artisans eux-mêmes de savoir qu'ils sont le fer de lance de l'économie ivoirienne.

« Le gouvernement travaille à l'encadrement des artisans. Le ministère travaille sur différents programmes (menuiserie, ferraille, mécanique, etc.). Ils sont véritablement les acteurs du développement. Ils sont ceux qui travaillent à absorber l'ensemble du chômage. Il faut qu'ils puissent prendre conscience de leur importance dans le développement de l'économie de notre pays », a relevé le ministre.

Relativement aux problèmes que les artisans ont rencontrés récemment avec la mairie d'Abobo qui leur demandait de libérer l'espace d'Abobo Anador (Abidjan), Félix Anoblé a affirmé qu'un espace provisoire de 15 ha a été mis en place pour accueillir les artisans d'Abidjan.

« Ce site provisoire a fait l'objet de construction d'environ 2 600 boxs pour accueillir les premiers artisans », a-t-il indiqué.




artisanat Côte d'Ivoire Félix Anoblé Abidjan Abobo gouvernement chômage PME PND CICG développement information Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour