Des centaines de jeunes d'Abobo rendent hommage à Hamed Bakayoko

  • Source: APA
  • Date: vend. 12 mars 2021
  • Visites: 950
  • Commentaires: 0
Des centaines de jeunes d'Abobo, un quartier populaire au nord d'Abidjan, ont rendu vendredi hommage à Hamed Bakayoko dit Hambak, le défunt premier ministre ivoirien qui était également le premier magistrat de cette commune de près de 2 millions d'habitants.

Réunis dans l'enceinte de la cour de la mairie d'Abobo, ces jeunes, vêtus de blancs pour la plupart, ont déposé une gerbe de fleur devant le portrait de feu Hamed Bakayoko qu'ils qualifient de  «repère » pour la jeunesse ivoirienne. Ces jeunes qui se sont mobilisés pour envahir la cour de la mairie avait pour cri de ralliement, « Hambak ! Abobo c'est pour toi ». 

« Il était un repère pour nous. La jeunesse d'Abobo a perdu aujourd'hui un père. Parce que tout le monde sait qu'il était le père de la jeunesse ivoirienne et même africaine. Donc, ce n'est pas Abobo seulement qui perd cet homme , c'est l'Afrique toute entière. C'est une désolation totale», a dit à APA, Diabagaté Ibrahima Khalil, l'un des organisateurs de cette cérémonie d'hommage.

Selon lui, feu Hamed Bakayoko était un  « un symbole de générosité » pour toute la commune d'Abobo.  « Hambak incarnait la générosité. Tout le monde savait la générosité de l'homme», a souligné M. Diabagaté. 

De son côté, Brahima Ouattara, l'un des adjoints de feu Hamed Bakayoko à la mairie d'Abobo, a salué cette initiative de la jeunesse de sa commune. 

«  C'est une bonne initiative de la jeunesse de la commune de rendre hommage au maire. Tout le monde sait que notre premier magistrat, le maire Hamed Bakayoko a été toujours parmi les jeunes. Quand il est arrivé ici ( Abobo) en  2018, il a fait de la jeunesse sa priorité parce qu'il a dit qu'on ne peut pas réussir une mission sans la jeunesse», a expliqué à M. Ouattara

 
 

 

Poursuivant, il a rappelé les nombreuses actions de feu Hamed Bakayoko au profit des jeunes d'Abobo y compris les enfants dit  « en conflit avec la loi » ( Jeunes délinquants» qu'il a réussi à resocialiser et à intégrer dans la vie active.  

Lire la suite sur APA


Hamed Bakayoko Hambak Ouattara Abidjan Abobo Afrique ivoirien




Educarriere sur Facebook