L'ANNEXE FISCALE 2021 : LE RETOUR DE L'IMF DESAPPROUVÉ PAR LES CHEFS D'ENTREPRISES

  • Source: inpowermag
  • Date: mer. 24 fév. 2021
  • Visites: 786
  • Commentaires: 0

L'annexe fiscale 2021 a annoncé la réinsertion de l'impôt minimum forfaitaire dans l'annexe fiscale de la côte d'ivoire. Le Bénéfice Industriel et Commercial (BIC) passe à 3 millions au lieu de 500.000 Fcfa dans l'ancien système. Cette décision de la Direction Générale des Impôts entrée en vigueur depuis le 08 janvier suscite pas mal de réactions et inquiétudes.

L'Impôt Minimum Forfaitaire (IMF) frappe les contribuables soumis au régime du bénéfice réel simplifié de l'impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux.  Elle représente en moyenne 1 milliard de Fcfa sur plus de 2.500 milliards Fcfa que mobilise l'administration fiscale ivoirienne. Depuis sa création dans les années 60 à aujourd'hui, le montant subit des fluctuations constantes. Il a été suspendu en 2020 pour aider les entreprises à faire face à la covid19. Mais cette année, « la grâce fiscale » n'aura pas lieu. L'IMF revient dans l'annexe fiscale 2021 avec un montant vertigineux de 3 millions. Les avis sur la nécessité de son existence sont partagés même au sein des professionnels du chiffre.

L'IMF est qualifiée d'« antiéconomique » par les entreprises du  secteur privé. Aohoui Vianey, consultant comptable et fiscale en cabinet d'expertise comptable a un point de vue très claire : ‘'C'est un peu comme saigner quelqu'un qui est déjà une anémie''. « Les entreprises paient l'impôt sur les salaire, les taxes d'équipement, la patente etc. L'IMF est une charge fiscale supplémentaire pour les entreprises. C'est une sorte d'impôt irrépressible. Ici, on dit une entreprise qui n'a pas réalisé de chiffre, qui a un bénéfice nul ou déficitaire doit payer un minimum d'impôt. Quelle est la logique ? bien..Lire la suite




IMF



Educarriere sur Facebook