Côte d'Ivoire : au moins 30 charges retenues contre Affi, placé sous mandat de dépôt

  • Source: APA
  • Date: lun. 09 nov. 2020
  • Visites: 1243
  • Commentaires: 0
Au moins 30 charges dont le complot et l'atteinte à l'autorité de l'Etat ont été retenues lundi contre l'opposant ivoirien Pascal Affi Nguessan, placé sous mandat de dépôt après son premier contact avec ses avocats dont Me Dagbo Godé, lors de sa présentation à un juge.

M. Affi, recherché pour son rôle dans le Conseil national de transition (CNT), un organe créé par l'opposition et sensé se substituer aux institutions de la République, a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi à Adzopé, à une centaine de Km d'Abidjan.

Les résultats provisoires donnés par la Commission électorale indépendante (CEI), donnent M. Ouattara vainqueur de l'élection avec 94,27% des voix. L'opposition, contestant cette élection du 31 octobre 2020, a créé  le 02 novembre 2020 un Conseil national de transition dirigé par l'ancien président Henri Konan Bédié.

M. Bédié, président de ce Conseil, devrait  mettre en place un gouvernement de transition civile. Les leaders de l'opposition qui ont décidé de se réunir le mardi 3 novembre 2020 pour la mise en place de ce gouvernement, ont été empêchés par des forces de l'ordre.

Un "blocus" a été imposé aux résidences de l'ancien chef d'Etat Henri Konan Bédié et certains leaders de l'opposition, qui ont été interpellés dont Affi Nguessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI) et chef de ce parti fondé par Laurent Gbagbo.  

MM. Bédié et Affi, les candidats de l'opposition avaient refusé de participer au scrutin, estimant que les conditions n'étaient pas réunies pour une élection crédible. Ils ont appelé à une désobéissance civile qui a entraîné des empêchements de vote, des heurts et des morts. 

Le procureur de la République, Richard Adou, a fait observer vendredi, lors d'une conférence de presse, que le Conseil national de transition est constitutif d'attentat, de complot contre l'autorité de l'Etat et de l'intégrité du territoire national.

Il a indiqué avoir saisi le doyen des juges d'instruction pour l'ouverture d'une information judiciaire sur ces actes perpétrés et commandités par les initiateurs de cet organe qui a (...)

Lire la suite sur APA


Henri Konan Bédié Laurent Gbagbo Richard Adou Ouattara Front populaire ivoirien FPI Commission électorale indépendante CEI Conseil national de transition CNT Abidjan Adzopé gouvernement candidats opposition information




Educarriere sur Facebook