Le gouvernement saisit la Justice en réaction à la mise en place d'un Conseil National de Transition (CNT) par l'opposition ivoirienne

  • Source: APA
  • Date: mar. 03 nov. 2020
  • Visites: 532
  • Commentaires: 0
L'exécutif, en réaction à la mise en place d'un Conseil National de Transition (CNT) par l'opposition ivoirienne, a annoncé ce mardi la saisine du procureur de la République près le Tribunal de première instance d'Abidjan.

Le pouvoir en place, par la voix de Sansan Kambilé, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des droits de l'Homme, a condamné « avec la plus grande fermeté cet acte de sédition ». En effet, l'opposition engagée dans la Présidentielle du 31 octobre a déclaré « la vacance du pouvoir » avant de créer, lundi 2 novembre, un Conseil National de Transition (CNT) dirigé par Henri Konan Bédié. Ce dernier devrait mettre en place, « dans les prochaines heures », un gouvernement de transition. 

Pour le camp d'Alassane Ouattara, ce sont « des actes d'attentat et de complot contre l'autorité de l'État et l'intégrité du territoire national ». De ce fait, le gouvernement souhaite que « les auteurs et les complices de ces infractions soient traduits devant les tribunaux ».

Selon les résultats pro (...)

Lire la suite sur APA


Henri Konan Bédié Alassane Ouattara Sansan Kambilé Conseil National de Transition CNT Abidjan Présidentielle gouvernement opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour