Mesmin Komoé (GSE) fait des révélations : « Des enseignants ne savent pas reconnaitre un verbe dans une phrase »
« J'ai honte quelquefois quand certains m'appellent collègue »


Le président du Groupe Solidarité-Egalité, Kouamé Mesmin Komoé, lors de la conférence de presse
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 03 sept. 2020
  • Visites: 9600
  • Commentaires: 7
Kouamé Mesmin Komoé, a fait une révélation de taille sur le niveau des instituteurs adjoints. C'était le mercredi 2 septembre 2020, lors du lancement des activités du Groupe Solidarité-Egalité (GSE), à la Bourse du Travail, à Treichville.

Le président du Groupe Solidarité-Egalité, Kouamé Mesmin Komoé, a fait une révélation de taille, le mercredi 2 septembre 2020, en conférence de presse, après le lancement des activités de la plateforme qu'il dirige. A l'en croire, des instituteurs adjoints, de niveau BEPC, ne savent pas reconnaitre un verbe dans une phrase. « J'ai honte quelquefois quand certains m'appellent collègue. Vous avez des enseignants qui ne savent pas reconnaitre un verbe dans une phrase. Ils sont dans nos classes », a-t-il dit sous les regards médusés des journalistes.

Il affirme que lorsqu'il a interrogé les autorités sur le recrutement des instituteurs adjoints de niveau BEPC, on lui a répondu qu'il fallait multiplier les salles de classe, dans le cadre de ‘'l'école pour tous'', donc trouver des enseignants. « Lorsqu'on s'est interrogé du pourquoi on revient au recrutement des enseignants niveau 1, la réponse qu'on nous donne, c'est que dans le cadre de la scolarisation pour tous, il faut accroitre la capacité d'accueil de nos enfants qu'on va inscrire à l'école. Donc il faut démultiplier les salles de classe et il faut & (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Mesmin Komoé Treichville BEPC




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour