Treichville et Adjamé : La SICOGI veut récupérer ses terrains, des habitants bientôt chassés
Bouaké Fofana (DG de la SICOGI) : « Nous avons vraiment besoin de l'aide de l'Etat, de son appui, pour qu'on puisse faire cela »
Lataille N'guessan Koffi (secrétaire d'Etat) : « On va faire une communication pour que vous puissiez avoir ces patrimoines-là »


Le secrétaire d'Etat, Lataille N'guessan Koffi (à gauche) échangeant avec le DG de la SICOGI, Bouaké Fofana, au Mirador, à Adjamé
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 14 mai 2020
  • Visites: 1339
  • Commentaires: 0
Le Directeur général de la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI), Bouaké Fofana, a fait savoir que la société qu'il dirige entend récupérer ses terrains de Treichville et d'Adjamé actuellement occupés par des habitants. C'était ce mercredi 13 mai 2020, lors de la visite de travail que le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, chargé du Logement social, Lataille N'guessan Koffi, a effectuée au Mirador, siège de la Sicogi, sis à Adjamé.

Après l'épisode du quartier Bel Air à Cocody Danga déguerpi en mai 2018, la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (SICOGI) va récupérer ses réserves bâties dans les communes de Treichville et d'Adjamé. En clair, les habitations bâties sur les terrains de la SICOGI dans ces deux communes seront rasées. L'information a été donnée, ce mercredi 13 mai 2020, par le directeur général de la SICOGI, Bouaké Fofana, lors de la visite de travail que le secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, chargé du Logement social, Lataille N'guessan Koffi, a effectuée à au Mirador, siège de cette société. A l'occasion, il a sollicité l'aide du secrétaire d'Etat pour récupérer ses terrains. « On a besoin de votre aide pour récupérer nos réserves bâties. On l'a fait pour Cocody. Ça fait couler beaucoup d'encre et de salive », a-t-il rappelé avant de donner des précisions sur les terrains à récupérer dans ces deux communes : « Nous avons deux autres réserves bâties. Nous souhaitons récupérer. Je commence d'abord par Treichville parce que le c'est le championnat ivoirien. A Treichville, on a près de 5 ha là-bas que nous devons déguerpir. Et puis, la champions' League, c'est ici à Adjamé, autour de l'immeuble le Mirador où nous avons à peu près 5 ha que nous devons déguerpir. Nous avons vraiment besoin de l'aide de l'Etat, de son appui, pour qu'on puisse faire cela. C'est les seuls bijoux qui nous restent pour relancer les activités ».

Toujours dans le but de relancer les activités de la SICOGI, surtout aider le gouvernement dans son plan social, le directeur g&eacu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Cocody Adjamé Treichville Bouaké gouvernement




Educarriere sur Facebook