Politique

Présidentielle 2020, Modification de la Constitution : Assoa Adou met en garde Alassane Ouattara et l'invite à sortir de l'histoire de la Côte d'Ivoire par la grande porte

post-img

Alassane Ouattara, le président de la République de Côte d'Ivoire, ne briguera pas un troisième mandat. Il a fait ses adieux le jeudi 05 mars 2020 devant les parlementaires à Yamoussoukro. Au lendemain de cette annonce plus ou moins spectaculaire, des voix autorisées et non des moindres s'élèvent de plus en plus pour l'inviter à sortir de l'histoire de la Côte d'Ivoire par la grande porte. Aux nombres de celles-ci, figure Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi), pilotée par l'ex-président Laurent Gbagbo. Qui accuse le président Alassane Ouattara de ''tripatouiller'' la Constitution pour assurer la pérennité de son régime.

En conférence de presse ce mercredi 11 mars 2020 à Abidjan-Plateau, Assoa Adou, n’est pas allé du dos de la cuillère pour assener ses vérités à Alassane Ouattara. Il accuse en effet, ce dernier d’avoir ‘’des plans diaboliques’’ pour maintenir son régime au pouvoir.

« Si Ouattara veut avoir la chance de partir par la grande porte, il lui faut créer les conditions d’une élections transparente. En justifiant sa décision de ne pas être candidat à la présidentielle, il a dit qu’il va assurer la passation du pouvoir à une autre génération. Ce n’est pas en organisant une élection avec une Commission électorale indépendante (Cei) inféodée au pouvoir pour imposer un homme du Rhdp qu’il va réussir cette mission. Cette perfidie ne peut prospérer.», a dit le secrétaire général du Fpi. Avant de se prononcer sur la décision du président Ou (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abidjan conférence de presse Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Assoa Adou jeu Rhdp Front populaire ivoirien Fpi Commission électorale indépendante Cei Plateau Yamoussoukro présidentielle candidat Constitution élections

Articles similaires