Filière café-cacao : Massandjé Touré-Litsé répond à l'actualité brûlante

  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 27 janv. 2017
  • Visites: 2808
  • Commentaires: 1
48 heures après des échanges à la Primature, les syndicats des fonctionnaires et des émissaires du gouvernement se sont à nouveau rencontrés le mardi 24 janvier, dans les locaux du ministère de la Fonction publique au Plateau.

«Comment peut-on nous accuser de détournement de 300 milliards de Fcfa du fonds de réserve, alors que ce sont 120 milliards de Fcfa qui constituent ce fonds, depuis 2012 ? », s'est-elle d'abord interrogée. Au cours d'une tournée de sensibilisation qu'elle a effectuée du 17 au 20 janvier 2017, à San Pedro, Soubré et Daloa, la Dg du Ccc a indiqué que c'est sous Alassane Ouattara que les comptes de la filière ont été certifiés. Elle a expliqué que le fonds de réserve, logé à la Banque centrale des États de l'Afrique de l'ouest (Bceao), est géré de façon transparente si bien qu'aucun administrateur ni directeur général, ne puisse émettre un acte de retrait sur ce compte. Par ailleurs, Mme Litsé a dénoncé les exportateurs qui achètent le cacao en dessous du prix indiqué (1180 FCFA entrée-usine).

A lire: cacao-pourquoi-la-cote-d-ivoire-a-suspendu-ses-ventes" target="_blank">Pourquoi la Côte d'Ivoire a suspendu ses ventes

Cette manière de faire, a-t-elle prévenu, est répréhensible, et expose les contrevents au retrait pur et simple de leurs agréments. Pour elle, le prix du cacao à l'entrée-usine, fixé à 1180 Fcfa, doit être scrupuleusement respecté. Aussi, a-t-elle invité les acteurs à dénoncer les exportateurs qui travaillent contre le système de la stabilisation. « C'est le seul système qui puisse garantir les conditions de vie et de travail des producteurs. Personne ne peut le combattre. Ces derniers s'exposent &agr (...)

Lire la suite sur Soir Info


Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Plateau Daloa Soubré San Pedro Afrique Bceao gouvernement détournement Fonction publique cacao fonctionnaires




Educarriere sur Facebook