En tournée à l'Est : Affi N'Guessan chassé à Doropo - Le Sous-préfet de Doropo humilié

  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 20 déc. 2013
  • Visites: 5505
  • Commentaires: 31
Pascal Affi N'Guessan a été stoppé net par une centaine de jeunes surexcités, jeudi 19 décembre 2013 à 11 h 03 mn, à l'entrée de Doropo (117 km de Bouna, nord-est ivoirien). Les 13 véhicules, qui composent le cortège du président du Front populaire ivoirien (Fpi), selon des sources sur place, n'ont pu accéder à cette ville d'où sont originaires les commandants de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (Fn), Issiaka Ouattara dit Wattao et Morou Ouattara.

Empêché donc d'avoir accès à la ville, le président du Fpi a dû rebrousser chemin. Le meeting, quant à lui, n'a pas pu avoir lieu. L'ex-Premier ministre de Laurent Gbagbo, en tournée dans la région du Bounkani depuis quelques jours, avait l'intention d'aller saluer d'abord les autorités préfectorales de Doropo, mettre le cap ensuite sur la localité de Kalamon avant d'y revenir dans l'après midi pour animer un meeting.

Dans la matinée, une délégation du premier responsable de l'ex-parti au pouvoir, était en route pour Doropo quand elle a croisé le Sous-préfet, Dribi Bly Paul. L'autorité préfectorale a informé la délégation de la situation qui prévalait à l'entrée de la ville. Et il a demandé aux membres de la délégation de contourner les jeunes pour aller chez l'ancien maire Fpi de Doropo. Ils ont répondu qu'ils ne maîtrisent pas la zone et que par conséquent, ils ne pouvaient suivre ces conseils. Dribi Bly Paul a demandé où le chef du Fpi se trouvait.

Quand il a eu les informations, il a continué pour aller croiser la direction du parti de Laurent Gbagbo dans le village où elle était encore. Et ensemble, ils ont pris la route menant à Doropo. Avec en tête du cortège, le Sous-préfet. La forte délégation arrive à l'entrée de Doropo. Les jeunes sont encore présents. Le gendarme et l'élément des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), qui assurent la sécurité du Sous-préfet, descendent. Des négociations s'engagent avec les manifestants. Visiblement, ils ne veulent rien savoir. Pour montrer qu'ils ne se laisseront pas conter, ils commencent à brûler des pneus.

(...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Affi N'Guessan Issiaka Ouattara Wattao Front populaire ivoirien Fpi Côte d'Ivoire information



Educarriere sur Facebook