Yopougon / Rassemblement contre la cherté de la vie : Les indignés dispersés et gazés par la police

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: lun. 26 août 2013
  • Visites: 2999
  • Commentaires: 5
Dans le cadre de ses activités, la Coalition des Indignés de Côte d'Ivoire (Cici) avait prévu tenir, le samedi 24 août 2013, un rassemblement sur la cherté de la vie à la place Cp1 à Yopougon. Cette manifestation avait pour but de faire connaître aux gouvernants la cherté de la vie.

Au cours de l'emplacement des dispositifs pour la tenue du meeting, quatre cargos de policiers sont venus encercler la place Cp1. Les hommes en armes ont gazé et dispersé les manifestants. Dans cette débandade, deux personnes été ont grièvement blessées dont une femme enceinte. Sept personnes ont été mises aux arrêts.

Selon le président de la Cici, Samba David, la tenue de cette manifestation visait à faire connaître aux gouvernants ce que vivent les Ivoiriens au quotidien. « Nous voulons ensemble lutter contre la cherté de la vie qui est devenue un mode de vie. Mais la police vient nous disperser en nous disant que nous n'avons pas d'autorisation de la mairie pour tenir ce rassemblement. Les hommes en armes disent qu'ils sont venus appliquer la décision pour mettre fin à cette manifestation », a-t-il expliqué.

Samba David a indiqué que la mairie de Yopougon ne voulant pas leur donner une autorisation, a trouvé comme alibi, le fait que le récépissé de déclaration ait été délivré au Plateau. Pour ce fait, le rassemblement doit se tenir en ce lieu, selon la mairie. Suite à cet évènement, les membres de la Cici ont tenu une conférence de presse, ce même jour, au Baron de Yopougon pour tirer sur la sonnette d'alarme en dénonçant la cherté de la vie. « Tout le monde reconnaît que la vie est devenue chère. L'objectif de ce rassemblement est de trouver une solution idoine à ce problème. Nous voulons que le gasoil revient à 400 FCFA et le Super à 500 FCFA, que les prix de location des maisons soient homologués. Nous voulons aussi que le prix du ciment soit réduit à 2500 FCFA », a soutenu le président.

A sa suite, Koudou Evariste, membre de la Fédération des Syndicats Autonome de Côte d'Ivoire (Fesaci) a déclaré qu'il veut savoir si le rôle du gouvernement est d'affamer les Ivoiriens. Il a attesté que dénoncer la cherté dde la vie, ce n'est pas d'être contre pouvoir. Selon lui, cel fait partie du jeu démocratique.

S.P


Yopougon Samba David Côte d'Ivoire Plateau gouvernement police



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour