A environ 8 mois de la présidentielle / Amani N'Guessan (FPI) : « Gbagbo est en route pour la Côte d'Ivoire »
Ses piques au pouvoir Ouattara : « Force est de constater qu'ils ont échoué.»


L'ex-ministre et baron du Fpi a prodigué des conseils au bureau investi.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 12 fév. 2020
  • Visites: 666
  • Commentaires: 0
Amani N'Guessan Michel refait surface. L'ancien ministre de l'Éducation nationale était le parrain de la cérémonie d'investiture du Bureau de la fédération des sous-préfectures de Gbégbéssou, N'Douffoukankro, Tibéita, dans le département de Bouaflé, samedi 8 février 2020.

Il a servi de caution à Syma Franklin Kouakou pour diriger ladite fédération du Front populaire ivoirien (Fpi pro-Gbagbo). Dans son allocution, Amani N'Guessan Michel a invité les représentants du Fpi dans cette partie de la Côte d'Ivoire à relever les deux défis qui se dressent devant eux : mettre fin démocratiquement au régime en place et assurer le retour du Fpi au pouvoir.

Selon le cadre de l'ancien parti au pouvoir, pour relever ces deux défis, il faut des militants bien formés, des militants déterminés et engagés qui ne changent pas de veste à la moindre difficulté. « Il faut des militants intrépides, des militants disciplinés et préparés au vote sans peur et fiers d'appartenir à un parti à la tête duquel se trouve un homme incorruptible nommé Laurent Gbagbo», a conseillé l'ancien ministre de la Défense, demandant aux militants de se tenir prêts pour réinstaller Laurent Gbagbo au pouvoir. «Laurent Gbagbo est en route pour la Côte d'Ivoire. Le plus beau cadeau qu'on puisse lui faire après tant de souffrances subies, c'est qu'il retrouve un Fpi fort, discipliné et en ordre de bataille pour la victoire en 2020 », a indiqué Amani N'Guessan.

L'ancien ministre a dépeint la gouvernance Ouattara. Pour lui, en lieu et place de l'émergence promise, ce sont la division et la régression qui sont servies. «Alassane Ouattara a promis à la Côte d'Ivoire, l'émergence en 2020. En lieu et place de l'émergence, Alassane Ouattara, le Rdr et le Rhdp ont servi aux Ivoiriens, la division et la régression. Ils ont déclaré qu'avec eux en 2020, la Côte d'Ivoire sortirait de la pauvreté. Aujourd'hui, force est de constater qu'ils ont échoué », a-t-il indiqué.

Parlant des soutiens du régime Ouattara qui lui ont fait déclarer au lendemain de son élection en 2015, «qu'il est ind&e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Rhdp Front populaire ivoirien Fpi Côte d'Ivoire




Educarriere sur Facebook