Affaire « endettement de la Côte d'Ivoire » : Mamadou Koulibaly répond à Jeannot Ahoussou-Kouadio


« Toutes les dettes ne sont pas pareilles », soutient le professeur Mamadou Koulibaly, ancien ministre de l'économie et des finances
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 17 août 2019
  • Visites: 2100
  • Commentaires: 0
En encourageant récemment le président de la République, Alassane Ouattara, à s'endetter pour construire la Côte d'Ivoire, le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, était peut-être loin de s'imaginer qu'il susciterait un vif intérêt chez le professeur Mamadou Koulibaly au point d'être le sujet principal de sa vidéo hebdomadaire : « Jeudi, c'est Koulibaly ! ». Dans la vidéo mise en ligne, jeudi 15 août 2019, l'ancien président de l'Assemblée nationale, enseignant d'économie, contredit sur toute la ligne Jeannot Ahoussou-Kouadio, sur la question de l'endettement.

A Toumodi, samedi 9 août, lors du meeting d'hommage à Alassane Ouattara, le président du Sénat entreprenait de répondre à ceux qui engagent un « faux débat sur l'endettement de la Côte d'Ivoire ». « (…) Monsieur le président allons, allons seulement, bâtissez la Côte d'Ivoire, construisez, endettez pour construire la Côte d'Ivoire. Celui qui endette aujourd'hui, c'est quelqu'un qui aime les Ivoiriens. Il n'y a pas de honte à s'endetter. Oui, président Ouattara endettez, endettez, on va payer, on est là pour travailler pour payer », avait lâché l'ancien député de Didiévi. Il avait fait référence à feu Félix Houphouet-Boigny qui, grâce à la dette, a pu réaliser de nombreuses infrastructures dans son pays.

Hyper-endettement. Dans sa vidéo, Mamadou Koulibaly explique qu'en 1977, l'endettement des autorités ivoiriennes a montré ses limites. « On s'est hyper-endetté. Cela a donné la conjoncture...Qui signifiait quoi ? Que nous avons pris de la dette, nous l'avons mal utilisée en créant des sociétés d'Etat qui n'ont rien rapporté d'autre à l'État que la dette avalisée. La conjoncture, c'était l'interpellation des créanciers devant notre incapacité à rembourser cette dette. Cela a donné à la fermeture de toutes ces entreprises publiques et un licenciement massif », argue celui qui est candidat à la présidentielle de 2020 pour le compte de Liberté et démocratie pour la République (Lider). Mamadou Koulibaly note que la dette ivoirienne, parce qu'elle n'a pas été bien gérée, a conduit au programme d'ajustement structurel. M. Koulibaly d'interpeller Jeannot Ahoussou-Kouadio : « Au moment où nous entrions dans le programme d'ajustement structurel, (celui) à qui vous donnez des conseils était le directeur Afrique du Fonds monétaire international. Donc, il s'y connaît. Ce sont eux qui appliquaient les programmes d'ajustement structurel aux pays africains, lesquels programmes ont entraîné la coupure dans les budgets des États, la fin des dépenses sociales parce que les créanciers voulaient que nous soyons capables de rembourser leurs dettes. Donc, toutes les dépenses qui allaient dans le secteur social devaient être détournées pour payer la dette. Ça, ce n'est pas bien », étaie Mamadou Koulibaly. « Il ne faut pas con (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Alassane Ouattara Mamadou Koulibaly Jeannot Ahoussou Côte d'Ivoire Toumodi Afrique Fonds monétaire international présidentielle candidat Assemblée nationale Sénat



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine