Visite du président du Comité politique dans l'ouest / Des responsables d'associations de victimes : « Nous espérons que Soro vient nous dédommager »


Des responsables d'associations de victimes de guerre sont montés au créneau pour interpeller l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 25 juin 2019
  • Visites: 734
  • Commentaires: 0
Quelques jours après le passage des émissaires de Guillaume Soro dans la ville de Bangolo, des responsables d'associations de victimes de guerre sont montés au créneau pour interpeller l'ex-président de l'Assemblée nationale.

« M. Soro Guillaume est fils de ce pays. Il a occupé de grandes responsabilités dans ce pays. Il a même été Premier ministre. Nous, en tant que victimes, nous ne pouvons pas nous opposer à son arrivée à l'ouest, surtout dans le Guémon. Nous sommes des victimes et tout ce que nous demandons, c'est le dédommagement. Nous espérons que Soro Guillaume vient nous dédommager parce que c'est quand il était chef du gouvernement que tous les dossiers lui ont été transmis », a déclaré Marius Tahoua, un délégué des associations de victimes, au cours d'un entretien qu'il nous a accordé, récemment, à Bangolo.

« Des veuves, avec leurs charges de nombreux orphelins, souffrent. Plusieurs parmi nous ont perdu leurs emplois à cause de la guerre. Quand on fait le bilan des indemnisations, il reste encore un grand nombre qui n'a rien reçu. Nous sommes d'accord pour que Soro vienne à l'ouest parce qu'il veut nous parler. On ne peut pas fermer la porte de sa maison à un étranger. Nous allons venir à son appel, mais on espère ce jour-là, qu'il va nous donner ce que nous avo (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Soro Guillaume Guillaume Soro Bangolo gouvernement emplois Assemblée nationale



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine