Formation du Bureau de l'Assemblée nationale : L'opposition conclut à l'échec de la médiation et se retire de tout, la communauté internationale saisie


Les députés de l'opposition, toujours en bloc, récusent le Bureau de l'Assemblée nationale et les postes dans les commissions
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 28 mai 2019
  • Visites: 1077
  • Commentaires: 0
Les groupes parlementaires de l'opposition à l'Assemblée nationale ont décidé de n'appartenir à aucune commission ni au nouveau Bureau du Parlement formé. Ils l'ont traduit, ce mardi 29 mai 2019, face à la presse qu'ils ont rencontré, à Cocody.

Les Groupes parlementaires PDCI-RDA, RASSEMBLEMENT et VOX POPULI vous ont conviés ce mardi 28 mai 2019, pour vous faire connaître l'épilogue de des consultations relatives à la mise en place du Bureau de l'Assemblée nationale et donner leur position sur la situation que vit notre Institution actuellement.

Il est bon de rappeler qu'après son élection controversée le 07 mars 2019, à la Présidence de l'Assemblée nationale, M. Amadou SOUMAHORO a entrepris de procéder au renouvellement annuel du Bureau de notre Institution. A cet égard, il a reçu les Groupes parlementaires de l'opposition les 17 et 23 avril derniers pour leur faire des propositions ; propositions qui ont été rejetées par les trois groupes parlementaires de l'opposition parce qu'elles ne garantissaient pas les droits de l'opposition parlementaire.

En effet :

« L'opposition parlementaire dispose de droits lui garantissant une représentativité adéquate et effective dans toutes les instances du Parlement. » Article 100 de la Constitution ; Le Bureau de l'Assemblée nationale doit refléter la configuration politique de l'Assemblée nationale (Article 6 du Règlement de l'Assemblée nationale) ; Les autres membres du Bureau sont élus pour un an renouvelable, sur proposition du Président de l'Assemblée nationale, après consultation des Groupes Parlementaires (Article 8 du Règlement de l'Assemblée nationale).

S'appuyant donc sur ces règles écrites ainsi que sur les usages parlementaires constatés depuis le retour au multipartisme de notre Pays, les trois groupes parlementaires d'opposition ont invité le Président de l'Assemblée nationale à revoir ses propositions et à poursuivre les négociations.

C'est ainsi qu'à la demande du Président de l'Assemblée nationale, la Représentante de l'Union Africaine en Côte d'Ivoire va entamer une médiation en vue de trouver une solution consensuelle pour la mise en place effective du Bureau de l'Assemblée nationale.

Dans ce cadre, les Groupes parlementaires ont accepté d'échanger le mercredi 15 mai 2019 avec la Médiatrice pour lui faire connaître leur proposition commune.

Tout en encourageant la Représentante de l'UA en Côte d'Ivoire à poursuivre avec diligence la résolution de cette situation, les 3 groupes parlementaires d'opposition ont exhorté le Président de l'Assemblée nationale à créer et à maintenir au sein de l'Institution parlementaire un climat apaisé, propice à l'exercice du mandat parlementaire dans l'intérêt supérieur (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


PDCI Côte d'Ivoire Cocody Assemblée nationale Constitution



Educarriere sur Facebook

Magazine