Situation politique : Tirs groupés du RHDP sur Guillaume Soro, ce qui se prépare contre l'ancien chef du Parlement

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 26 avr. 2019
  • Visites: 2324
  • Commentaires: 0
Alors que des populations du département de Dabakala, dans le Nord ivoirien, appellent l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, à se porter candidat à la présidentielle de 2020, celui-ci reçoit, de la part des « artificiers » du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), des décharges d'attaques.

Kouassi Kobenan Adjoumani, le ministre des Ressources animales et halieutiques à l'Est ; Amédé Kouakou, ministre de l'Equipement et de l'entretien routier au Centre ; Ibrahim Khalil Konaté, président du Conseil régional du Hambol dans le Nord ; la ministre de l'Assainissement et de la salubrité, Anne Désirée Ouloto, à l'Ouest, pour contrer ou neutraliser le « péril » Guillaume Soro

« Monsieur le président du Comité politique, Guillaume Soro, le peuple Djimini et Djamala me charge de vous demander de vous porter candidat à l'élection présidentielle de 2020 », a déclaré Fofana Bassatigui, le député de Satama-Sokoro, Satama-Sokoura et Bassawa, lors d'un meeting, samedi 20 avril 2019, tenu à Dabakala, en présence d'une foule immense. Une véritable claque au pouvoir, dans une zone considérée comme son pré-carré. On comprend donc pourquoi le week-end pascal a été mis à contribution par les uns et les autres, pour marquer la colère du gouvernement contre l'ancien chef du gouvernement ainsi que le ressentiment d'Alassane Ouattara. Dès lors, les émissaires du Rhdp se sont donnés, pour mission, de faire craindre aux populations, le mal que représenterait ou incarnerait l'ancien chef rebelle pour la Côte d'Ivoire et principiellement, pour la cohésion sociale. Chacun y est allé avec son tempérament, sa vivacité d'esprit, ses fantaisies et ses bizarreries.

«  Ouvrez les yeux ! Ne suivez pas les menteurs », a lancé Amédé Kouakou, à l'endroit des populations du Centre, lors des festivités de la Pâques.

Pour sa part, Kouassi Kobenan Adjoumani, porte-parole du Rhdp, est monté au créneau, pour rabattre le caquet à Guillaume Soro qui a tiré, dans le Nord, sur la fibre très sensible de la mévente de l'anacarde. « Rappelons qu'avant la réforme, les noix de cajou étaient vendues bord champ entre 25 F Cfa et 200 F Cfa le kg, une période où Guillaume Kigbafori Soro était Premier ministre et chef de la rébellion contrôlant le Nord du pays », a indiqué M. Adjoumani.

Aux trousses…

Pour ce qui le concerne, Ibrahim Khalil Konaté, lancé aux trousses de Guillaume Soro dans le département de Dabakala, a fait étalage des bienfaits de la gouvernance du chef de l'État, Alassane Ouattara, mettant en relief les infrastructures routières. « Le département de Dabakala existe depuis 1960. Pourquoi avoir tous les gouvernements qui se sont succédé et pourquoi le développement n'a pas frappé aux portes de Dabakala ? Mais il aurait fallu qu'il existe des gens qui ont cru au président Alassane Ouattara et qui sont restés fidèles à sa doctrine et sa vision. Voilà pourquoi il est en train de nous apporter le d& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Alassane Ouattara Guillaume Soro Anne Désirée Ouloto Amédé Kouakou Kobenan Adjoumani Rhdp Comité politique Rassemblement Côte d'Ivoire élection présidentielle gouvernement candidat Assemblée nationale anacarde noix de cajou




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour