Valentin Kouassi (JPDCI) à Kandia Camara : « Personne ne vous fera de coup d'Etat. Mais vous allez partir au soir du scrutin présidentiel d'octobre 2020 »


Valentin KOUASSI, président national JPDCI-RDA Urbaine, sans pitié pour Kandia Camara
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 30 janv. 2019
  • Visites: 916
  • Commentaires: 0
La sortie musclée de la Ministre de l'Education nationale, Mme Kandia Camara, lundi dernier contre Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, n'est pas du goût de la jeunesse du parti créé par Félix Houphouet-Boigny. Dans une déclaration dont Linfodrome a reçu copie, Valentin Kouassi, président national JPDCI-RDA Urbaine, rappelle à la désormais ex-secretaire générale du RDR qu' elle n'est ''pas fondée pour parler ainsi à Président Bédié''. Ci-dessous l'intégralité de sa déclaration.

Madame la Ministre et chère ainée, j’ai décidé dorénavant de réagir aux discours de tous ceux qui comme vous, se permettent de s’attaquer au Président Henri Konan Bédié. Et veulent réécrire l’histoire récente de notre pays. Des gens qui malheureusement, n’ont aucune leçon à donner à ce grand homme de paix.

Lire aussi: (Kandia Camara blanchit Laurent Gbagbo et accuse gravement Bédié : « S'il y'a eu toutes ces crises, c'est parce que Bédié a mal géré l'héritage du père Houphouët-Boigny »)

Lors du rassemblement des femmes de votre parti, à l’occasion de votre congrès, parlant du Président Henri Konan Bédié, vous avez dit : « Je voudrais dire à Bédié d'aller demander conseil au président Abdou Diouf au Sénégal. Parce que s'il n'y a pas eu de coup-d'état au Sénégal, s'il y'a pas eu de rébellion, s'il n'y a pas eu guerre, c'est par que le président Abdou Diouf a su géré l'héritage du président Senghor. Si lui Bédié avait su gérer l'héritage d'Houphouët, il n'aurait pas eu de coup d'Etat en ci, il n'aurait pas eu de rébellion, il n'aurait pas eu de guerre, il n'aurait pas eu de réfugiés, il n'aurait pas eu d'ivoiriens à la CPI, il n'aurait pas eu de femmes violées. S'il y'a eu toutes ces crises c'est par ce que lui Bédié a mal géré l'héritage du père Houphouët-Boigny ».

 
 

Lisez aussi: (Attaque contre Ouattara et le Rhdp, Kandia Camara contre-attaque : « En matière de bonne gouvernance, Konan Bédié et Kakou Guikahué sont loin d’être des modèles »)

Je voudrais m’appesantir un tant soit peu, sur ces propos que vous avez tenu et qui sont d’une extrême gravité et qui trahissent à la fois votre caution aussi bien du coup d’Etat de décembre 1999, de la rébellion armée et de la guerre de 2011. Je retiens que vous reconnaissez au moins que le Président Henri Konan Bédié est celui à qui le père fondateur a légué son héritage. Et à personne d’autre. Je salue cet instant de lucidité.Pour le reste, dites-moi, madame Kandia Camara, qu’entendez-vous par savoir gérer un héritage ? Lorsqu’un héritage est mal géré, faut-il encourager les coups d’Etat, les rébellions ? Laissez-moi vous rafraichir la mémoire.

Primo, avant la mort du père fondateur, Félix Houphouët Boigny, la Constitution de notre pays consacrait le Président de l’Assemblée Nationale comme le dauphin constitutionnel. Et à cette époque, le Président de l’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire s’appelait Henri Konan Bédié. Si vous vous souvenez, à moins d’avoir une mémoire sélective, il y a eu un homme qui voulait faire entorse à cette (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook