Procès de Gbagbo à la CPI : le grand suspense

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 27 nov. 2018
  • Visites: 1530
  • Commentaires: 0
Le procès en acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, poursuivis pour crimes contre l'humanité à la Cour pénale internationale (Cpi), s'est achevé, le jeudi 22 novembre 2018, par une plaidoirie de haut vol, des avocats des deux prévenus. Place maintenant au verdict des trois juges, qui devrait tomber, les mois à venir. Concernant l'issue, personne ne peut mettre sa main au feu, pour dire quelle sera sa couleur pour un camp comme pour un autre. D'où le grand suspense qui règne en ce moment en Côte d'Ivoire et à la Cpi.

Dans le camp du procureur Fatou Bensouda, mais bien plus dans celui des farouches partisans de Laurent Gbagbo, qui sont nombreux à faire le déplacement de La Haye pour suivre en direct ce procès, on attend avec inquiétude l’issue de ce procès. Une fin de plaidoirie marquée par une passe d’arme entre le juge-président, Cuno Tarfusser et le bureau procureur Fatou Bensouda. De façon manifestement véhémente, Cuno Tarfusser a marqué son désaccord avec le bureau du procureur, relativement au refus d’accorder le droit de s’exprimer à Blé Goudé. Le bras-droit de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, avait émis le vœu de s’exprimer. Mais, l’ex-«  général de la rue Abidjanaise» n’aura finalement pas eu droit à la parole au dernier jour du procès pour acquittement. Les juges de la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (Cpi) ayant refusé, à la majorité, de lui accorder ce droit. Furieux, le juge-président Cuno Tarfusser a lancé : « Je considère qu’il s’agit là d'une violation du droit fondamental de l’accusé ». « Je suis en total désaccord avec la décision de la majorité de ne pas autoriser M. Blé Goudé à prononcer une déclaration devant cette Chambre. Je suis convaincu que s’adresser à son juge est un droit fondamental inaliénable pour chaque accusé », a-t-il soutenu. Puis de poursuivre, sur un ton un peu agacé : « La Chambre a le pouvoir discrétionnaire, un pouvoir strictement limité, d'identifier le moment approprié et les modalités que doit suivre une telle déclaration. Ce pouvoir ne va pas jusqu’à empêcher que cette déclaration puisse être faite. En d’autres terme (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook