ft-ad_1
Politique

Municipales et régionales du 13 octobre - Affaire ''logo du PDCI'' : Bédié perd une importante bataille

post-img

En saisissant la Commission électorale indépendante (Cei), mercredi 5 septembre 2018, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) espérait, sérieusement, que l'institution tenue par Youssouf Bakayoko interdise l'utilisation de son « logo » au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), dans le contexte des élections du 13 octobre.

L'organe électoral n'a pas suivi Henri Konan Bédié et sa formation politique dans leur requête, de sorte que les listes publiées, ce mardi 11 septembre, par la Cei, laissent apparaître le logo du Pdci dans le symbole du Rhdp. C'est une tuile pour l'ex-chef d’État, mais aussi et surtout une bataille perdue face au Rhdp unifié du président Alassane Ouattara. M. Bédié a estimé que le Rhdp n'avait pas à utiliser son logo dans la mesure où le Pdci a pris ses distances d'avec cette organisation et que, par-dessus tout, il a décidé de présenter ses propres candidats aux municipales et régionales d'octobre.

A relire: Présidentielles 2020 : Dans la tête de Bédié, Gbagbo et Ouattara

En conférence de presse, mercredi 29 août 2018, le numéro 2 du Pdci, Maurice Kakou Guikahué, avait vivement protesté contre l'utilisation du logo du Pdci dans un communiqué du Rhdp unifié relatif aux dispositions pratiques de dépôt des dossiers de candidatures. M. Guikahué a nommément cité Albert Mabri Toikeusse, 2e vice-président du Rhdp unifié, qui aurait agi « par délégation du président de cette formation politique », Alassane Ouattara. Le conférencier a dénoncé une « manœuvre de manipulation et d'intoxication » de la part des ex-alliés dans la mesure où le Rhdp groupement auquel a appartenu le Pdci, est « dissous ». Il a affirmé que son parti se réservait le droit d'agir pour protéger son logo.

Au Pdci-Rda, la découverte, ce mardi 11 septembre, des listes « Rhdp » accompagnées d'un symbole impliquant le logo du Pdci a été mal ressentie. Un haut responsable de la Cei, joint par L'inter, dans la soirée, a expliqué que le parti présidé par Henri Konan Bédié avait « frappé à la mauvaise porte ». « La loi p (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire conférence de presse État Henri Konan Bédié Gbagbo Alassane Ouattara Maurice Kakou Guikahué Mabri Toikeusse Youssouf Bakayoko Pdci Rhdp Commission électorale indépendante Cei Rassemblement Présidentielle candidatures candidats élections formation

Articles similaires