CPI / Avant la libération de l'ancien Vice-président de la RDC : Ce qui s'est passé entre Bemba et Gbagbo

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 19 juin 2018
  • Visites: 3542
  • Commentaires: 1
La libération surprise et retentissante de Jean-Pierre Bemba Gombo, ancien Vice-président de la République démocratique du Congo (Rdr), pourrait produire un effet domino, c'est-à-dire une séquence similaire, sur son ancien compagnon de détention, Laurent Gbagbo.

En tout cas, c'est qui ressort d'une projection faite, le dimanche 17 juin 2018, par François Soudan, Directeur de la rédaction de Jeune Afrique (J.A). Invité sur les antennes de Radio France internationale (Rfi), il a indiqué que la libération de Jean-Pierre Bemba est de bon augure pour Laurent Gbagbo dont la défense a été autorisée à plaider l'acquittement à partir du 10 septembre 2018. « La libération de Jean-Pierre Bemba est de bon augure pour Laurent Gbagbo », a mentionné M. Soudan, ajoutant que « Laurent Gbagbo, ses partisans et sa défense espèrent ».

A relire: CPI/ Liberté provisoire accordée à Jean-Pierre Bemba : Gbagbo bientôt libéré ?

François Soudan apprend que la libération de M. Bemba a été très bien accueillie par l'ancien chef de l'État ivoirien, de sorte que les deux détenus et leurs femmes ont déjeuné ensemble avant la sortie, le 15 juin 2018, de l'ex-Vice-président de la Rdc. « Laurent Gbagbo a été très heureux de la libération de Jean-Pierre Bemba qui était son compagnon de détention depuis 6 ans », révèle Soudan. Qui poursuit : « Quelques jours après l'annonce du verdict, justement, ils ont déjeuné à quatre. Laurent Gbagbo, Jean-Pierre Bemba, Nady Bamba, l'épouse de Laurent Gbagbo et Liliane Bemba, l'épouse du leader du Mlc. Donc, cette libération est un signal positif pour la défense de Laurent Gbagbo, dans la perspective du 10 septembre 2018 ». M. Soudan croit savoir que « des partisans de Laurent Gbagbo ont affrété plusieurs dizaines de bus pour assister, éventuellement, à sa libération et à la célébrer ». Pour lui, « l'audition des 82 témoins du procureur, avant même de présenter ceux de la défense, n'a pas donné grand-chose, en tout cas, pas de preuves suffisantes de la culpabilité de Laurent Gbagbo ».

Il a, par ailleurs, pointé « l'illisibilité» des procédures de la Cpi, 20 ans après sa création. Il en conclut que Laurent Gbagbo a beaucoup de chance de recouvrer la liberté, à l'instar de Jean-Pierre Bemba, à la lumière de la faiblesse voire de la lég&egr (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Rfi Laurent Gbagbo France Afrique République démocratique du Congo CPI




Educarriere sur Facebook