RHDP, parti unifié,... / Jean Louis Billon cogne encore : « Ceux qui défendent la cause du parti unifié ont vendu jusqu'à leur âme »


Jean Louis Billon appelle les militants à ne pas se laisser distraire par les discours appelant au parti unifié
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 11 juin 2018
  • Visites: 2235
  • Commentaires: 0

Jean Louis Billon n’a pas varié d’un iota dans ses positions sur le parti unifié et sa volonté de se battre becs et ongles pour préserver l’originalité du Pdci-Rda. Le Secrétaire exécutif chargé des études, de la prospective et de la propagande du parti de Bédié continue de défendre ces positions comme il vient de le faire encore, ce dimanche 10 juin 2018, à Soubré.

L’ex-porte –parole du Pdci-Rda, qui était dans la région de ma Nawa, dans le cadre d’une mission de sensibilisation des militants pour les inscriptions sur les listes électorales au cours de la révision desdites listes prévue du 18 au 24 juin prochain, a saisi cette occasion pour entretenir les militants sur l’actualité tumultueuse au sein du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), la coalition au pouvoir. L’ancien ministre du Commerce a vertement tancé les cadres de son parti qui militent en faveur de la création d’un parti unifié et en font à grande pompe la publicité dabs les régions. « Ceux qui défendent éperdument la cause du parti unifié, dites-vous une chose, ils se sont vendus et ils ont été achetés. Si vous ne le savez pas, c'est ça qui est la vérité. Ils ont vendu jusqu'à leurs âmes. Ils n'ont plus rien à perdre. Au contraire, ils défendent des intérêts personnels, particuliers, des postes. Nous, nous défendons le Pdci, nous défendons des valeurs, des principes. Ne vous laissez point distraire. Dites-leur que la Côte d'Ivoire n'a pas besoin de parti unifié, les Ivoiriens ont besoin d'une Côte d'Ivoire réunifiée », a martelé Jean Louis Billon.

L’émissaire du Pdci à Soubré a formellement récusé l’idée du parti unifié tel que voulu et réclamé à cor et à cri par le président de la République, Alassane Ouattara et le Rdr, parti au pouvoir. La loi de 1993 relative aux partis politiques, souligne Jean Louis Billon, interdit l'existence de parti unifié et de parti individuel. « Soit vous êtes dans un parti unifié et votre parti n'existe plus, soit vous existez», fait noter M. Billon pour qui la préservation du Pdci-Rda reste un fait non négociable. « Nous sommes un parti conservateur de nos traditions, de nos valeurs et nos coutumes. Et nous décidons de nous développer sans perdre nos repères. C'est cela le Pdci, parti de droite qui a choisi le libéralisme économique avec un fort volet social, l'Etat providence », a dit le collaborateur de Maurice Kakou Guikahué, qui fait noter que d'autres partis, notamment le Fpi, dont il a salué la présence de représentants dans son auditoire, a choisi une autre voie. « Le Fpi est un parti socialiste. C'est notre opposition traditionnelle. Pour dire que le Pdci n'a pas d’ennemies, il n'a que d'adversaires politiques. Nous respectons notre position et nous la voulons libre, constructive de sorte que quand l'alternance arrive, cette opposition soit en mesure de bien gérer le travail que nous avons su bien gérer. Et c'est cela la vraie démocratie. Nous sommes ensemble, car nous avons un int&eac (...)

Lire la suite sur linfodrome.com