Les grossesses en milieu scolaire en baisse de 24% dans l'enseignement professionnel (Officiel)

  • Source: APA
  • Date: vend. 25 mai 2018
  • Visites: 339
  • Commentaires: 0
Les grossesses en milieu scolaire enregistrées dans l'enseignement technique et professionnel ivoirien en 2017 ont baissé de 24%, a révélé jeudi, Mariam Traoré, chef de cabinet du secrétaire d'État ivoirien chargé de l'enseignement technique et de la formation professionnelle.

Mme Traoré a donné cette information à Jacqueville à une cinquantaine de kilomètres à l’Ouest d'Abidjan où elle a présidé la Cérémonie de lancement des activités du «club genre» du lycée professionnel de cette localité, la toute première organisation du genre installée dans un établissement scolaire ivoirien et qui vise à promouvoir l'égalité, l'équité et la justice entre les élèves de sexe masculin et féminin.

Poursuivant, le chef de cabinet du secrétaire d'État, Mamadou Touré, a fait également savoir que pour l'année scolaire 2016-2017, sur les 107 060 apprenants contre 105 353 l'année précédente, l'on a enregistré 53 070 filles, soit une hausse de l'effectif des filles de 2,7%.

« Le poids des filles dans les filières industrielles représente 18,1%. Ce taux nettement amélioré par rapport aux années précédentes, reste encore faible. Il importe de multiplier les actions de sensibilisation pour que ce taux atteigne 25% en 2020», a-t-elle ajouté.

« Le lancement de ce club genre vise à faire la promotion du genre avec la notion d'égalité, de justice et d'équité. C'est une promotion de la gent féminine qui est un levier important pour le développement de notre pays », a poursuivi Mme Traoré.

Estimant qu'il n'y a pas de domaine d'activité exclusivement réservé à une catégorie de personne, elle a invité la direction du lycée professionnel de Jacqueville « à accorder la plus grande attention aux activités de ce club genre » dont le bureau exécutif présidé par Mlle Françoise Ohouo a été investi.

Animant à son tour un exposé sur la réalité du genre dans les établissements scolaires, la conseillère technique chargée du genre au secrétariat d'État chargé de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Florence Tanoh, a soutenu que ce club sera «un espace de saine émulation» entre les apprenants.

« Le club genre va aider les enfants à être des adultes émancipés. Il va être le lieu du développement personnel», a expliqué Mme Tanoh.

« Nous nous engageons à améliorer la représentativité des filles. C'est un projet inédit et innovant dans notre système. Nous savons que nous réussirons », a espéré Mlle Ohouo, la présidente du « club genre» de cet établissement.

Cette cérémonie d'installation de ce « club genre » a également été ponctuée par la remise de diplômes à la septième promotion de formation qualifiante du lycée professionnel d (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook