X

Métro d'Abidjan : Des révélations sur le financement du projet

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 21 fév. 2018
  • Visites: 1890
  • Commentaires: 0
Lancés en novembre dernier, les travaux préparatoires du métro d'Abidjan sont dans leur phase préparatoire. C'est l'assurance qu'a donnée le ministre des Transports, Amadou Koné, lors de la visite qu'il a rendue à la rédaction de Fraternité Matin le 16 février 2018.

Le confrère a rapporté plusieurs révélations faites par le ministre en charge des Transports lors de cette visite sur le financement du projet du métro abidjanais. En effet, a expliqué le ministre, la mobilisation du financement de la ligne 1 du projet était initialement prévu du côté du secteur privé qui devait également concevoir, construire et exploité l’ouvrage. L’Etat n’y intervenant qu’à titre de signataire pour une concession sur un certain nombre d’années.

« En ce qui concerne les coûts, il faut savoir d'emblée que la ligne 1 de métro était un projet conçu, financé, construit et exploité par le privé. L’État n'avait rien à voir là-dedans, sauf qu'on signait une concession sur un certain nombre d'années. Après l’État récupérerait l'entreprise quand celui qui a investi dans le projet aura retiré le fruit de son investissement. », a appris le ministre qui a relevé qu’un montant de 1,4 milliards d’euros soit plus de 983 milliards de F Cfa avait alors été présenté par le consortium en charge du projet. Un montant qui n’a, à l’en croire pas posé de difficultés contrairement à celui du prix du ticket que le gouvernement a voulu en dessous d’un certain niveau. « Le consortium s'est retrouvé incapable de mobiliser les ressources sous les conditions que nous avions fixées. Le projet était donc quasiment bloqué », a révélé M. Koné.

A relire: Métro d’Abidjan : La date de livraison connue

Aussi, a-t-il indiqué, le gouvernement à travers le ministère des Transports a décidé de mobiliser lui-même les ressources pour les mettre à disposition des entreprises, récupérant ainsi le projet. Ainsi, il s’est agi pour les autorités ivoiriennes de s’assurer de l’optimisation des ressources nécessaires à la réalisation de l’infrastructure. Les discussions ouvertes à cet effet, avec le trésor français de même que les mouvements au sein du consortium d’entreprises en charge des travaux ont justifié le déroulement actuel de ces travaux préparatoires.

« On est encore en discussion. Nous sommes contents, nous avons l'enveloppe, mais nous continuons de travailler avec un certain nombre d'experts que nous avons recruté (juriste, ingénieur, ...). Parallèlement aux travaux de libération de l'emprise, les discussions continuent surtout qu'il y a de nouveaux opérateurs -qui entrent dans le projet (Alstom qui n'était pas dans le projet et Colas rail). Ces discussions sont en cours pour, si nécessaire, réduire les coûts parce que ce sont des entreprises qui sont sérieuses », a fait savoir le ministre. Qui a cependant annoncé la réalisation d’une bonne partie des travaux d’ici la fin de l’année en l’occurrence le déplacement des réseaux souterrains. « Nous entendons commencer cette année et finir en neuf mois la libération des emprises sur les parties les moins compliquées. C'est-à-dire d'Anyama jusqu'à Adjamé ou au Plateau. D'ici la fin de l'année, on aura fini le déplacement des réseaux souterrains, &agr (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook