Abidjan, Bouaké, Aboisso, Daloa : Des gendarmes en colère réclament des primes, la sévère mise en garde de leur hiérarchie

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 24 avr. 2017
  • Visites: 5266
  • Commentaires: 0
Un recensement biométrique a cours dans les casernes et services de militaires et de la gendarmerie.

Il a démarré le lundi 10 pour prendre fin le lundi 24 avril. Cette opération connaît quelques difficultés sur le terrain, au regard de la colère de certains agents enrôleurs qui réclament des primes non payées. « Des gendarmes ont été désignés pour suivre le stage d'enrôlement à l'Ecole de gendarmerie. Les agents enrôleurs ont droit à une prime de 33.600 francs Cfa pour les deux semaines. Mais il est regrettable de constater que dans certaines localités, les agents ont perçu la totalité de leur prime tandis qu'à Abidjan, ils n'ont encore rien eu.

À Bouaké également, ils ont perçu 20.000 francs Cfa pour les deux semaines tout comme à Aboisso et à Daloa. La hiérarchie n'est pas informée de ces primes à double vitesse. C'est pourquoi nous réclamons nos primes et lançons un appel au commandement supérieur et au ministère auprès du Président de la République chargé de la Défense », a dénoncé l'un des agents, au nom de tous ses collègues, en détresse. Il s'est, par ailleurs, insurgé contre les difficultés rencontrées sur le terrain, notamment le manque de nourriture (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abidjan Daloa Bouaké Aboisso stage gendarmerie




Educarriere sur Facebook