Remboursement des souscripteurs d'agro-business : Le gouvernement est coincé


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 10 avr. 2017
  • Visites: 2590
  • Commentaires: 0
La décision du gouvernement de faire rembourser les capitaux investis sur la base des fonds disponibles sur les comptes des sociétés d'agro-business, des souscripteurs d'agro-business n'est pas aisée dans son application.

Et cela a été confirmé par le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, le mercredi 5 avril 2017. En effet, ce jour en marge du Conseil des ministres, M. Koné a indiqué ceci : « Le processus de remboursement se poursuit avec quelques difficultés liées principalement à l’absence de collaboration véritable des sociétés d'agro-business (...) Mais pour le reste, le comité de veille a pris les dispositions, fait le nécessaire pour avoir les informations permettant d’effectuer les remboursements aux souscripteurs ». Cette sortie visant à mettre tout le monde au même niveau d'information est révélatrice d'un malaise dans la gestion de l'opération de remboursement des souscripteurs décidée par l’État. Le gouvernement qui, dans sa noble ambition, a lancé une opération pour un dénouement heureux de la crise d'agro-business en Côte d'Ivoire, est handicapé dans son élan.

Et, la déclaration du porte-parole sonne comme une plainte sinon un aveu d'impuissance face à cette situation. Même si le ministre Koné Nabagné annonce l'entrée en vigueur de la phase 3, le 6 avril et la phase 4, le 20 avril 2017, il est clair que si les phases 1 et 2 connaissent des difficultés d'application, c'est qu'il y a un véritable problème. Et l'on est tenté de se demander si tous les contours de cette affaire ont été bien examinés avant son lancement. Parce que le dynamisme du gouvernement dans cette affaire, de la dénonciation des sociétés au remboursement, en passant par le recensement des souscripteurs, a convaincu quant à sa maîtrise du dossier. Évoquer des difficultés de collaboration avec les entreprises d'agro-business dénote certainement de la non prise en compte de certaines réalités liées à ces sociétés.

A lire aussi: Remboursement dans l'agro-business/ Le flou s'installe

D'aucuns croient savoir que les couacs que le gouvernement rencontre dans la gestion de l'opération sont justement plus liés à la non prise en compte des doléances des 21 sociétés in (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents