Reprise du procès Simone Gbagbo ce lundi / Un responsable Afrique de la FIDH livre des secrets : « Nous n'attendons plus rien de ce procès »


(Photos d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 10 oct. 2016
  • Visites: 2590
  • Commentaires: 0
Le procès de Simone Gbagbo, l'ex-Première dame ivoirienne, reprend ce lundi à Abidjan après plusieurs semaines d'interruption. Florent Geel, responsable Afrique de la FIDH, livre des secrets sur ce procès.

Quel bilan peut-on faire des premiers mois du procès de Simone Gbagbo ?

C'est un procès qui nous paraît mal préparé, inéquitable et dont l'issue est courue d'avance. Il donne une tribune politique à Simone Gbagbo et démontre la précipitation, l'empressement de la justice ivoirienne à juger l'adversaire politique et à ne pas se pencher sur les réalités et la complexité de la crise post-électorale.

De plus, il semble que ce procès n'ait été déclenché que pour répondre à une préoccupation de la Cour pénale internationale (CPI) qui réclame Simone Gbagbo depuis des années. Nous n'attendons plus rien de ce procès, sauf la démonstration de son impréparation, de son inéquité et de son caractère contre-productif.

C'est une occasion ratée pour la justice ivoirienne. A l'heure où le Sénégal a été capable de juger Hissène Habré dans un procès équitable, il était absolument nécessaire pour la justice africaine de démontrer qu'on pouvait juger Simone Gbagbo et les autres responsables pro-Gbagbo ou Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI).

 

(...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Simone Gbagbo FRCI Abidjan Afrique Sénégal Cour pénale internationale CPI procès ivoirien crise post-électorale



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour