70 ans du PDCI-RDA : Bédié ''recrute'' Thierry Tanoh
Fologo revient en première ligne


Thierry Tanoh, Fologo et Zadi Kessy font partie des personnalités qui vont organiser les festivités marquant les 70 ans du Pdci.
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 02 mars 2016
  • Visites: 5418
  • Commentaires: 0
On savait peu de chose de son appartenance politique. Jusque-là, Thierry Tanoh était en effet perçu comme un technocrate chevronné, au parcours professionnel plutôt flatteur. De ses accointances politiques, l'on ne savait, en revanche, pas grand-chose.

C'est que ce brillant économiste et expert-comptable ne s'était jamais affiché par le passé dans une quelconque cérémonie publique de parti politique. Il ne s'était jamais baigné dans le marigot politique national. Voilà que son nom figure au nombre des personnalités cooptées par le président du Pdci pour piloter l'organisation des festivités marquant les 70 ans de ce parti. L'opinion nationale découvre ainsi que celui dont le nom évoque le bras de fer qui l'oppose depuis quelque temps à une célèbre banque panafricaine, milite au Pdci. Depuis quand ? A quel niveau de responsabilité ? Le communiqué reste muet sur ces préoccupations. On note seulement que Thierry Tanoh côtoie, sur la liste, des figures de proue du parti sexagénaire comme Hortense Aka Anghui, Edjampan Thiémélé, Ahoussou Jeannot, Niamien N'goran, Daniel Kablan Duncan, Aka Ahouélé, Emile Constant Bombet, Ouassenan Koné, Akossi Bendjo. En apparaissant aux côtés de ces pontes du Pdci, Thierry Tanoh entre au parti par le toit. Ce qui en dit long sur son positionnement au sein des instances du Pdci. Et dire que ce technocrate est resté longtemps éloigné de la scène politique ivoirienne. Le grand public l'a découvert du temps où il était aux commandes de la Société financière internationale (Sfi), une institution spécialisée de la Banque mondiale, avant de se retrouver à la tête d'une banque panafricaine, pour finalement en être débarqué. C'est au sortir de son expérience malheureuse dans cette banque qu'Alassane Ouattara lui a fait appel afin qu'il fasse bénéficier le pays de sa riche expérience cumulée à l'extérieur. Il est alors nommé Secrétaire général adjoint à la présidence de la République en 2014, puis ministre, Secrétaire général délégué de la présidence de la République, chargé des Affaires économiques et financières, à la faveur du dernier remaniement ministériel. Son parcours professionnel avait fait penser qu'il était un technocrate sans étiquette politique. D'aucuns avaient d'ailleurs cru qu'il était en train d'être peint aux couleurs orange du Rdr pour avoir &ea (...)

Lire la suite sur Soir Info


Alassane Ouattara Emile Constant Bombet Daniel Kablan Duncan Ahoussou Jeannot Akossi Bendjo Pdci Banque mondiale remaniement ministériel




Educarriere sur Facebook