Libération des prisonniers politiques, financement des partis : Trois heures d'échanges entre Ouattara et Affi
Le président du FPI : « Le chef de l'État a donné son accord de principe »


Alassane Ouattara et ses ministres ont discuté avec la délégation du Fpi, conduite par Pascal Affi N'Guessan.
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 22 janv. 2016
  • Visites: 2490
  • Commentaires: 0
Trois heures. C'est le temps qu'a duré l'audience que le président de la République, Alassane Ouattara, a accordée, jeudi 21 janvier 2016, au palais présidentiel, au Plateau, à la délégation du Front populaire ivoirien (Fpi), conduite par Pascal Affi N'Guessan.

Plusieurs sujets ont été abordés dont principalement la situation des prisonniers de la crise post-électorale. Et sur la question, Pascal Affi N'Guessan, le président du Fpi, a semblé être satisfait des échanges. « Le principe est acquis. Et nous avons présenté la liste des derniers prisonniers qui devraient être libérés. Le président de la République a marqué son accord de principe. Il s'agit seulement de confronter nos listes puisque nous n'avons pas les mêmes chiffres de part et d'autre. Avec le ministre Ahoussou (Kouadio Jeannot) et le ministre d'État Hamed Bakayoko, nous allons, dans les jours à venir les consulter ensemble. Puisqu'au moment où nous parlons de 300 personnes, du côté du gouvernement, on nous parle de 150, 140 personnes. Il s'agit donc de confronter les listes », a affirmé l'ex-Premier ministre, à l'issue de la rencontre. Il était accompagné de Agnès Monnet, la Secrétaire générale, d'Alcide Djédjé, de Konaté Navigué de la jeunesse et de Christine Konan. À en croire Affi N'Guessan, le chef de l'État a décidé de mettre tout en œuvre pour régler définitivement les problèmes liés à la crise post-électorale. En outre, les deux délégations -celle de Alassane Ouattara était composée du ministre d'État, ministre de l'Intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, du ministre d'État, secrétaire général de la présidence de la République, Amadou Gon Coulibaly, du ministre d'État auprès du président de la République chargé du dialogue politique et des relations avec les institutions, Jeannot Ahoussou Kouadio, de la ministre de l'Éducation nationale et de l'enseignement technique, Kandia Camara, de la ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Raymonde Coffie Goudou- ont parlé du retour des exilés. « La rencontre à Guiglo a permis au chef de l'État et à son homologue du Liberia d'avancer sur ce programme. Et le chef de l'État nous a assurés que dans les mois à venir, il y a un programme pour que les autres exilés au Liberia, tout comme un peu partout ailleurs, rentrent. Nous avons souhaité nous impliquer pour que ce processus se fasse le plus rapidement possible, et que les dernières réticences constatées de la part de certains de nos compatrio (...)

Lire la suite sur Soir Info


Alassane Ouattara Hamed Bakayoko Amadou Gon Coulibaly Affi N'Guessan Jeannot Ahoussou Kandia Camara Konaté Navigué Alcide Djédjé Agnès Monnet Front populaire ivoirien Fpi Plateau Guiglo gouvernement exilés




Educarriere sur Facebook