Général Robert Guei : 13 ans après sa mort, l'enquête piétine toujours


L’enquête piétine toujours sur l’assassinat du général Robert Guéi, le 19 septembre 2002. (Photo DR)
  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 21 sept. 2015
  • Visites: 1396
  • Commentaires: 0
19 septembre 2002, 19 septembre 2015 : voici 13 ans jour pour jour que le général Robert Guéi, père de la deuxième république de Côte d'Ivoire, se faisait trucider, aux premières heures d'un soulèvement politico-militaire, déclenché à Bouaké.

Capturé à la cathédrale Saint-Paul du Plateau, son corps  a été retrouvé  sans vie sur la corniche, dans le sens Cocody-Plateau.  Des militaires impliqués dans son assassinat ont été inculpés  par le tribunal militaire d'Abidjan.  Dans son audition, le commandant  Séka Séka a avoué son crime, soulignant que «  c'est le général Dogbo Blé qui a arrêté le général Robert Guéi ».  Quand il est arrivé sur les lieux, il a demandé au général Dogbo Blé de lui remettre le général Robert Guéi, ce qui fut fait.  Ensuite, il a dit avoir conduit le général Robert Guei vers la corniche,  « l'a exécuté et a abandonné son corps sur place ».

Il a justifié son acte par le fait que selon lui, « des renseignements en leur possession indiquaient que  Robert Guei et  Alassane Ouattara, alors président du Rdr,  faisaient exécuter  un plan visant à renverser Laurent Gbagbo ». Une théorie que  rejette la famille politique du fondateur de l'Union pour la démocratie et la pai (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Séka Séka Dogbo Blé Côte d'Ivoire Abidjan Cocody Plateau Bouaké




Educarriere sur Facebook