Économie, sécurité, santé, électricité, infrastructures, émergence, etc : Les révélations du Premier ministre - Voici pourquoi le chef du gouvernement croit à l'émergence - Les perspectives en 2015


Le premier ministre Daniel Kablan Duncan est confiant quant à l'émergence prochaine de la Côte d'Ivoire.
  • Source: Soir Info
  • Date: sam. 31 janv. 2015
  • Visites: 1433
  • Commentaires: 0
« Croissance, développement économique social et humain : voie royale vers l'émergence». Ce thème sur lequel a porté la conférence du premier ministre Daniel Kablan Duncan, le jeudi 29 janvier 2015, à l'auditorium de Sciam au Plateau, a été un prétexte pour celui qui est également le ministre de l'économie, des finances et du budget, de faire un bilan des actions macroéconomiques 2014 et de dévoiler des perspectives de l'État.

Mais avant toute chose, il a été clair sur un point : que ce soit en économie, sécurité, santé, éducation, sport, loisir, électricité, eau potable, infrastructures routières ou gouvernance, la Côte d'Ivoire a réalisé des progrès importants. Et donc l'émergence de la Côte d'Ivoire est en bonne voie. Ainsi, il a souligné que la Côte d'Ivoire est sur «la voie de la paix et de la stabilité durables». «En trois ans, l'indice d'insécurité national est passé de 3,8 en 2012 à 1,18 en décembre 2014», a révélé M. Kablan Duncan. Qui a indiqué que la conséquence de cette sécurité retrouvée est le retour des institutions internationales, des ambassades et des grandes entreprises multinationales, etc. à Abidjan.

Le chef du gouvernement a soutenu que la réconciliation nationale et la cohésion sociale évoluent positivement grâce à «l'ouverture et la constante politique de la main tendue du chef de l'État (qui) ont permis une décrispation progressive de la vie politique et l'organisation libre par tous les partis politiques de leurs activités sur l'ensemble du territoire national». A ce niveau, le conférencier a souhaité que «la Cei (ndlr : Commission électorale indépendante) travaille dans un cadre serein, en vue de relever le défi de l'organisation d'élections transparentes, ouvertes, justes et apaisées en 2015». En ce qui concerne la lutte contre la pauvreté, le premier ministre a soutenu qu'avec le Plan national de Développement (Pnd) 2012-2015 dont l'objectif est de «réduire le taux de pauvreté de moitié à l'horizon 2015 », la Côte d'Ivoire a réalisé des progrès économiques réels avec une croissance de 9% au cours des trois dernières années, «taux parmi les plus élevés dans le monde». Selon lui, le taux d'investissement global est passé de 8,2% du Produit intérieur brut en 2011 à 16,5% en 2013. «L'estimation à fin 2014 est de 20% du Pib. Le niveau des investissements publics est estimé à 1.252 milliards francs Cfa en 2014 », a révélé le premier des ministres.

Au titre du programme économique et financier triennal (2011-2014) avec le Fonds monétaire international (Fmi) prolongé à fin 2015, la Côte d'Ivoire, a fait savoir Daniel Kablan Duncan, a bénéficié d'appuis budgétaires d'un montant cumulé de 382 milliards de francs Cfa sur la période 2011-2014 et bénéficiera en 2015 d'un niveau d'accès de 40% de sa quote-part, représentant environ 96 milliards de francs Cfa.

 

Secteur privé pas oublié

Évoquant le développement d'un Secteur privé dynamique, dans un environnement économique favorable, il a noté que la mise en œuvre d'importantes réformes a valu au pays de passer, de 2012 à 2015, de la 177ème à la 147ème place. «C'est également l'occasion d'indiquer que notre pays a reçu en décembre 2014 le prix du Forum «Mines and Money» du «Meilleur Pays en matière de réforme dans le secteur minier» devant la Finlande, le Pérou et la Serbie», s'est félicité le conférencier. Il s'est réjoui des réformes mises en œuvre dans le cadre du Millennium challenge corporation (Mcc) du gouvernement américain, sanctionné par l'obtention récente du Threshold.

Daniel Kablan Duncan a salué l'obtention par la Côte d'Ivoire de son statut de pays conforme à l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (Itie) obtenu en mai 2013 et devrait être éligible dès 2015 à l'initiative internationale « Open Government Partnership - (Ogp)». Il a ajouté que le Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (Cepici) a enregistré, en 2014, la création de 6487 entreprises. Depuis 2011, ce sont 9262 entreprises enregistrées pour des investissements cumulés de 1 275 milliards de francs Cfa et des emplois cumulés évalués à 66189. Soutenant que l'émergence passe par des infrastructures économiques modernes et compétitives, le premier ministre a déclaré des travaux estimés à 722 milliards de francs Cfa environ et qui ont permis la mise à niveau de 30000 km de route sur toute l'étendue du territoire national.

A propos d'énergie, le chef du gouvernement a révélé que de nombreux projets sont entrepris pour accroître la production et améliorer la distribution d'électricité et de gaz. Il a indiqué que la mise en œuvre du programme national d'électrification a permis de couvrir 803 localités. «Le volume global des investissements en cours et ceux prévus à court terme dans ce secteur est évalué à 3.591 milliards de francs Cfa », a-t-il déclaré. Il a assuré que l'émergence passe par la diversification et la modernisation de la production nationale et la transform (...)

Lire la suite sur Soir Info


Daniel Kablan Duncan Commission électorale indépendante Cei Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Fonds monétaire international Fmi Millennium challenge corporation réconciliation gouvernement emplois électricité taux de pauvreté budget élections




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour