21 ans après sa mort : Des secrets dévoilés sur Houphouët-Boigny - Ce qu'il avait prédit sur la crise ivoirienne


(Photo d'archives)
  • Source: Linfodrome.com
  • Date: lun. 08 déc. 2014
  • Visites: 10163
  • Commentaires: 1
Le 7 décembre 2014 consacre le 21e anniversaire du décès de Félix Houphouët Boigny. Après ces deux décennies, des révélations des plus confidentielles sur sa vie et sa politique ont été faites par ses disciples.

Il s'agit de Laurent Dona Fologo, Paul Akoto et Gabriel Yacé, invités de Flore Hazoumé pour raconter ce qu'ils savent du ''vieux'' à la nouvelle génération. Ces trois personnalités étant intervenues dans le dernier numéro de Scrib Magazine de Flore Hazoumé, dont le titre à la Une est « Félix Houphouët-Boigny, 20 après ».

Devant un parterre de jeunes Ivoiriens, le jeudi 4 décembre 2014 à l'immeuble Carbone, à Cocody, les trois disciples d'Houphouët ont dévoilé quelques aspects de la générosité, l'humilité et la vision du père de la Nation, ainsi que ses erreurs et sa prédiction de la crise qui est survenue six (6) ans après son décès.

« Je retiens de lui les traits qui touchent à son caractère humain. C'est un homme munificent, qui aimait les autres et la Côte d'Ivoire », a reconnu Gabriel Yacé, le premier des orateurs. À sa suite, Paul Akoto Yao s'est souvenu du premier conseil qu'Houphouët-Boigny lui a donné en 1966, quand il l'a reçu chez lui. « Dans la vie, il ne faut jamais sortir avec la femme ou la maîtresse d'un homme âgé, même s'ils sont en séparation », lui a-t-il dit.

Puis de louer son génie architectural pour une Côte d'Ivoire moderne, surtout la capitale politique Yamoussoukro qui aurait été, selon Akoto, l'une des plus belles au monde si les successeurs du défunt président s'étaient inscrits dans sa vision. Malheureusement, « nous avons foutu en l'air tout ce qu'Houphouet a fait. Nous sommes désespérés de constater que depuis son départ, tout s'est écroulé d'un coup. Mais écroulé du fait de qui ? De nous les intellectuels que nous sommes ou que nous disons être », a regretté Paul Akoto Yao. C'est pourquoi, parlant de l'Houphouëtisme, il dira : « aujourd'hui, personne ne peut se prévaloir d'avoir circonscrit toute la pensée d'Houphouët-Boigny».

Présent dans le cercle très restreint du premier président durant près de trente 30 ans, Fologo a réaffirmé que « on ne remplace pas Houphouët, on lui succède ». Pour lui, « le dire n'enlève rien à la valeur de ceux qui travaillent aujourd'hui au sommet de l'État». Sur le fondateur du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), Fologo a relevé son humanisme, sa culture de la paix, au point de les envoyer en Afrique du Sud négocier pour la (...)



Lire la suite sur Linfodrome.com


anniversaire Côte d'Ivoire Félix Houphouët Boigny Félix Houphouët-Boigny Laurent Dona Fologo PDCI Cocody Yamoussoukro Afrique du Sud Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour