Covid-19 / Fermeture des garbadromes à Abidjan : De graves conséquences signalées sur l'activité au port de pêche ; menace d'une crise sociale


Le président du Synaideps-Ci, Kanté Oumar, s'inquiète de la situation au port de pêche d'Abidjan. (Ph: I.B.)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 14 mai 2020
  • Visites: 1334
  • Commentaires: 0
En vue de limiter la propagation de la maladie à coronavirus (Covid-19), le Gouvernement ivoirien a jugé opportun de la fermeture des bars, maquis et restaurants. Certains garbadromes, lieux de vente d'attiéké et poisson thon frit, n'ont pas échappé à cette disposition. Aujourd'hui les conséquentes de la fermeture de ces garbadromes se font ressentir au niveau du port de pêche d'Abidjan.

Une bonne partie de la clientèle des opérateurs du port de pêche d'Abidjan, ce sont les tenanciers de restaurants. À côté de ceux-ci, il y a les garbadromes, lieux de commercialisation d'attiéké et poisson thon frit, qui accueillent un nombre impressionnant de personnes accrocs au garba. Aujourd'hui, la plupart de ces garbadromes sont fermés à cause de la maladie à coronavirus (Covid-19). Du coup, une importante quantité de ce poisson est stockée dans des conteneurs frigorifiques au port de pêche.

Kanté Oumar, président du Syndicat autonome des importateurs, distributeurs et entrepositaires de produits surgelés de Côte d'Ivoire (Synaideps-Ci), au cours d'un entretient au port de pêche d'Abidjan, mardi 12 mai 2020, confirme que, « ce n'est pas qu'on n'a pas de poisson. Bien au contraire, le poisson est là, le poisson rentre régulièrement, mais il ne sort pas. Nous vivons une situation difficile », déplore-t-il. Puis de poursuivre que « s'il n'y a pas de gabardromes, l'activité au port de pêche est bloquée ». Kanté Oumar informe qu'aujourd'hui, les bateaux qui rentrent au port d'Abidjan sont en train de stocker leurs poissons dans un grand frigo où ils paient la location. Toute chose qui occasionne des frais supplémentaires pour ces importateurs mais, « ils préfèrent, parce qu'ils ont encore des impayés dehors », justifie le président du Synaideps-Ci.

Kanté Oumar déplore le fait que l'État n'ait consenti à aucune disposition particulière en ce qui concerne l'activité au port de pêche. « Des allègements ont été consentis au secteur alimentaire, mais en conteneurs secs. Tout ce qui est conteneurs frigo, comme c'est le cas de notre secteur, jusqu'aujourd'hui rien n'a été fait. Ceux qui sont censés consentir quelque chose, ont refusé que les conteneurs frigo qui concernent notre secteur bénéficient de la décision prise par l'État de Côte d'Ivoire », dénonce-t-il.

Faisant remarquer que le garbadrome est une activité propre à la Côte d'Ivoire, il a demandé aux autorités ivoiriennes de tenir compte de cela (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abidjan Gouvernement coronavirus Covid-19




Educarriere sur Facebook