Création de la richesse en Côte d'Ivoire - Moussa Sanogo aux sénateurs : ''En 6 ans le PIB a quasiment doublé''

  • Source: lintelligentdabidjan.info
  • Date: vend. 05 juil. 2019
  • Visites: 1200
  • Commentaires: 0
Après les députés, le jeudi 27 juin dernier 2019, le secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l'État Moussa Sanogo était, le jeudi 4 juillet 2019 à Yamoussoukro à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, pour présenter aux sénateurs, l'exposé des motifs du Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP), ou Budget programme 2020-2022.

Les membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de la deuxième chambre du parlement ivoirien, avec à leur tête le sénateur Moïse Koumoué Koffi ont écouté l'exposé des motifs de l'émissaire du gouvernement, décliné en quatre points. À savoir, l'évolution économique et financière de 2016 à 2022, la situation financière des entreprises publiques et des collectivités territoriales, la programmation budgétaire 2020-2022 et les mesures d'amélioration de la gestion des finances publiques. « Le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) a été élaboré sur la base de données provisoires qui pourraient connaître quelques évolutions du fait des informations nouvelles qui pourraient intervenir dans les mois à venir avant la présentation du projet de budget à l'Assemblée nationale .

Ainsi, le projet de budget de l'État pour l'année 2020 enregistrerait une hausse de 9, 8 % pour s'établir 8. 048, 4 milliards de FCFA. Ce niveau devrait continuer de s'accroître pour atteindre 9. 283, 1 milliards de FCFA en 2022. Les ressources budgétaires sur la période 2020-2022 resteront dominées par les recettes intérieures (78, 8 % en moyenne), les ressources fiscales devraient passer de 2. 233, 8 milliards de FCFA en 2020 à 2. 711, 9 milliards de FCFA en 2022 pour la fiscalité intérieure et de 1. 717, 7 milliards de FCFA en 2020 à 1. 968, 8 milliards de FCFA en 2022, pour la fiscalité de porte, soit des progressions respectives de 21, 4 % et de 14, 6 %. Ces évolutions seraient rendues possibles grâce à l'impact des réformes fiscales et douanières et aux efforts des régies financières. Les recettes non fiscales attendues sont de 96, 1 milliards de FCFA en 2020, 79, 9 milliards de FCFA en 2021 et 89, 3 milliards de FCFA en 2022. Les emprunts sur les marchés monétaire et financier sont projetés à 1. 514 milliards de FCFA en 2020, 1. 450 milliards de FCFA en 2021 et 1. 500 milliards de FCFA en 2022.

Les ressources extérieures, constituées d&rs (...)

Lire la suite sur lintelligentdabidjan.info


Félix Houphouët-Boigny Moussa Sanogo Yamoussoukro gouvernement Assemblée nationale Budget Fondation




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour