Barrage de Soubré et pont de Jacqueville : Ce qui se passe sur ces grands chantiers


Une vue des travaux de construction du barrage de Soubré.
  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 05 juin 2014
  • Visites: 5281
  • Commentaires: 2
Les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Soubré et du pont de Jacqueville avancent à pas de géant. Une visite de chantiers initiée par le Centre d'information et de communication gouvernementale (Cicg), les 02 et 03 juin derniers, a permis de se rendre compte de l'état d'avancement de ces travaux.

La Côte d'Ivoire est en chantier. L'aménagement hydroélectrique de Soubré en est la preuve palpable. Une visite de chantier organisée par le Cicg et dénommé ''au cœur des grands chantiers de l'Etat, le lundi dernier a permis de voir l'effectivité de ces travaux.

Balet Maxime, chef de mission à Côte d'Ivoire-Energie et superviseur des travaux du barrage de Soubré, a expliqué à l'entame de cette visite que l'aménagement hydroélectrique de Soubré comprend un ensemble d'ouvrages à réaliser, à savoir le barrage de Soubré lui-même qui comprend plusieurs digues ; un évacuateur de crues composé de six passes ; une prise d'eau ; une centrale électrique et une mini-centrale. Cette infrastructure comprend aussi des ouvrages associés, à savoir une cité d'exploitation, une cité de chantier, les lignes d'évacuation de l'énergie produite et les équipements complémentaires des postes : Soubré, Taabo, Yopougon 2 et Abobo.

Présentant le niveau d'avancement des travaux, cet ingénieur de travaux publics a mentionné que ''les travaux de décapage ont démarré depuis le mois de décembre 2013. A l'issue des travaux de démolition, nous allons commencer les travaux de bétonnage au mois de septembre 2014. Ces travaux vont se poursuivre jusqu'en 2015, où nous allons progressivement démarrer tous les travaux électromécaniques et hydromécaniques. Selon le calendrier, jusqu'à fin 2016, l'usine doit être opérationnelle. Décembre 2016, mise en service du premier groupe'', a-t-il dit. Ce spécialiste des grands travaux a informé que l'aménagement hydroélectrique de Soubré aura une puissance installée de 275 Mégawatts (Mw) et un productible annuel d'environ 1 100 Gwh. « Il permettra de rééquilibrer le mix énergétique, de faire face, à moindre coût, à l'évolution croissante de la consommation nationale et de relever le niveau de l'hydroélectricité en Côte d'Ivoire. La construction du barrage de Soubré est un projet important pour l'Etat de Côte d'Ivoire car il permettra au pays d'atteindre son indépendance énergétique dans les prochaines années. A terme, le barrage fournira les deux tiers de la production hydroélectrique du pays », a informé le chef de mission à Côte d'Ivoire-Energie et superviseur des travaux du barrage de Soubré.

Jugeant de l'importance de cette infrastructure, Balet Maxime a indiqué que sur le parc hydraulique existant, ''nous avons le barrage d'Ayamé construit dans les années 1959, avec une capacité globale de 50 Mw, le barrage de Kossou qui a été mis en service en 1972 avec une capacité de 165 Mw, qui a aujourd'hui 100 Mw en exploitation, le barrage de Taabo en 1979 avec 210 Mw et le barrage de Buyo en 1981 avec près de 155 Mw. Aujourd'hui, tous ces groupes installés sur ces différents sites ont un productif de 2 000 Mwh par an. Le barrage de Soubré va envoyer près de 1 100 Gwh en terme de production annuelle et cela équivaut à près de 30 % de la capacité globale de tous ces groupes aujourd'hui. D'où l'importance de réaliser ce barrage pour le secteur électrique en Côte d'Ivoire''.

Le principal fleuve qui va alimenter ce barrage, c'est le fleuve Sass (...)

Lire la suite sur L'Inter


Yopougon Côte d'Ivoire Abobo Jacqueville Soubré gouvernement électricité indépendance centrale électrique




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour