Côte d'Ivoire : l'ONU met fin à l'embargo sur les diamants bruts


L'embargo sur les ventes de diamants avait été décrété en 2005.
  • Source: Jeuneafrique.com
  • Date: mer. 30 avr. 2014
  • Visites: 2009
  • Commentaires: 0
Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé mardi de mettre fin "aux mesures interdisant l'importation par tout État de tout diamant brut provenant de Côte d'Ivoire".

Les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont adopté mardi 29 avril à l'unanimité une résolution mettant fin à l'embargo sur les diamants bruts ivoiriens. Selon cette résolution, le Conseil "décide de mettre fin (...) aux mesures interdisant l'importation par tout État de tout diamant brut provenant de Côte d'Ivoire, imposées au paragraphe 6 de la résolution 1643 (2005), compte tenu des progrès accomplis dans la mise en œuvre du Système de certification du Processus de Kimberley et dans la gouvernance de ce secteur."

Le Conseil "demande cependant à la Côte d'lvoire de le tenir informé (...) de l'état d'avancement de l'exécution de son Plan d'action relatif aux diamants, y compris en ce qui concerne la répression de la contrebande, la mise en place du régime douanier et la déclaration des recettes financières tirées des diamants".

Le projet de résolution du Conseil assouplit aussi l'embargo sur les armes imposé au pays. Les armes lourdes restent strictement contrôlées mais des armes de petit calibre pourront désormais être livrées à la police et la gendarmerie par exemple, sous réserve de notification préalable à l'ONU.

L'embargo sur les ventes de diamants avait été décrété en 2005 parce qu'elles alimentaient l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), qui contrôlait le nord du pays depuis son coup d'État manqué de 2002 contre le président Laurent Gbagbo.

La Côte d'Ivoire demandait depuis plusieurs mois à pouvoir recommencer à exporter ses diamants et elle avait reçu en novembre dernier le feu vert du Processus de Kimberley pour que l'ONU lève son embargo.

La décision de l'ONU intervient plusieurs jours après la publication d'un rapport d'experts onusiens sur la Côte d'Ivoire. Ces derniers dénonçaient la persistance du trafic illicite de diamants bruts ivoiriens et la violation de l'embargo sur les armes en vigueur depuis 2004.

(Avec AFP)




Laurent Gbagbo Côte d'Ivoire gendarmerie police contrebande embargo ivoiriens



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour