AGIOS, INTÉRÊTS, CRÉDITS,... : Ces questions que vous vous posez sur votre banque


La relation clientèle débute par l'ouverture d'un compte bancaire avant que ne soit proposée aux clients une offre variée en matière de produits de placement et de crédits bancaires.
  • Source: Journal de l'Economie
  • Date: lun. 07 avr. 2014
  • Visites: 8744
  • Commentaires: 1
Vous souhaitez ouvrir un compte bancaire, demander un prêt à votre banque, faire un emprunt... ou vous souhaitez simplement en savoir plus sur le fonctionnement des banques pour améliorer vos relations avec ces dernières... élément de réponse.

Les activités bancaires traditionnelles comprennent la collecte des ressources, la distribution des crédits et la mise à disposition des moyens de paiement. Ces activités historiques ont permis à un grand nombre de grandes banques à réseau de construire leur rentabilité. La relation clientèle débute par l'ouverture d'un compte bancaire avant que ne soit ensuite proposée aux clients une offre variée notamment en matière de produits de placement et de crédits bancaires. Bien entendu, pour toutes précisions complémentaires, n'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller de clientèle.


Le fonctionnement d'un compte bancaire

L'ouverture d'un compte bancaire est devenue indispensable au quotidien compte tenu de l'automatisation d'un grand nombre de transactions. Il existe plusieurs catégories de comptes bancaires permettant de répondre aux attentes des clients (compte courant pour les salariés en général ; compte d'épargne pour le secteur informel ; compte à terme pour ceux qui ont un peu plus de moyen, etc ;). Un compte bancaire implique un certain nombre de formalités et la signature d'une convention. Les banques en assurent ensuite la gestion quotidienne (l'imputation des opérations et parfois des incidents), jusqu'à leurs clôtures.


Les agios et autre frais

Les agios sont les prélèvements dus aux mouvements sur le compte bancaire. Chaque émission de chèque à un tiers, les transferts de fonds, les frais de tenus de comptes, les frais liés à la carte bancaire, etc. sont les sommes qui grèvent indéniablement les avoirs en banque. La concurrence entre les banques a fait baisser les frais, mais ils sont encore assez élevés pour les couches les plus démunies. Chaque mois c'est entre 2000F et 6000 F qui sont prélevés selon les établissements financiers en termes de frais de tenue decompte. Pour les cartes bancaires, les prélèvements tournent autour de 20 000 F, l'année. Quant au frais de retrait d'argent, d'émission de chèque ou de demande de solde, ils partent de 500F (demande de solde) à un peu plus de 3000 F pour des virements.

Pour les fermetures de compte, les frais sont plus importants. Le dépôt initial reste un avoir de la banque et certaines demandent parfois des versements allant jusqu'à plus 150 000F supplémentaires pour une clôture de compte.


Les crédits bancaires

Les crédits bancaires sont des financements accordés aux personnes morales ou personnes physiques par les établissements de rédit. Ils impliquent une analyse de risque et des prises de garanties. Ils peuvent être consentis pour des durées courtes (un ou trois mois) ou peuvent être remboursés à long terme (30 ans et plus). En Côte d'ivoire les octrois de crédits sont conditionnés par des garanties que la banque établit pour se prémunir d'une absence de remboursement. Pour les particuliers il s'agit d'une assurance, invalidité ou décès, une assurance chômage, d'un nantissement, l'ouverture d'un autre compte alimenté par prélèvement systématique crédimatique).

Pour les entrepreneurs, les conditions sont plus corsées : garantie immobilière importante, assurance incendies, aval de personnes nantis etc. Les crédits aux entreprises impliquent la bonne connaissance des dirigeants de l'entreprise, de son activité et des caractéristiques financières de cette dernière. Les banques ont donc dans ce domaine une approche complète, en analyse financière, avant d'octroyer des crédits. Les crédits aux entreprises peuvent avoir des caractéristiques communes à ceux accordés aux particuliers mais ils sont aussi souvent spécifiques. tel que l'analyse financière d'une entreprise : le bilan ; Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) ; Le compte de résultat, etc.


Généralités sur le crédit

Le financement à crédit est devenu une opération courante pour les différents agents économiques. L'offre de crédit des banques est très complète et va du plus court terme au plus long terme. Les crédits sont l'une des sources de la rentabilité des banques, mais aussi, l'une de ses activités les plus risquées et potentiellement génératrices de pertes plus ou moins importantes. Les taux sont fonction du type de crédit. tandis que les dépôts son rémunérés à environs 3%, les crédits eux partent de 10% à 30% l'an.

L'amortissement d'un crédit bancaire correspond au remboursement progressif, à chaque échéance, du capital emprunté par le client auprès de sa banque. Chaque échéance de remboursement est composée du montant des intérêts calculés sur le capital restant dû et de l'amortissement du capital emprunté. Le mode d'amortissement dépend des offres des banques et des choix des clients. Les modalités de remboursement du crédit sont déterminées à l'avance. En règle générale, le prêteur doit remettre à l'emprunteur un tableau d'amortissement où sont reprises les caractéristiques du prêt et les échéances.


Les files d'attentes

C'est un traitement spécifique que les banques africaines infligent à leurs clients qui ne sont vraisemblablement pas les rois qu'ils auraient dû être. Sinon comment comprendre qu'elles se dotent de plusieurs guichets pour n'en ouvrir que quelques uns alors que les files d'attentes s'allongent de façon interminable en période de pointe (fin de mois). Et là, ce sont des caissières qui font la pluie et le beau temps. Manque d'égard et de conscience professionnelle, absentéisme, nervosité ? Ici, les questions peuvent s'égrener a l'infini, sans jamais trouver de réponses. Ces comportements ne sont pas de bon augure pour faire relever le taux de bancarisation qui est actuellement de 14%...

Par GILBERT KENDÉ
lejournaldeleconomie@yahoo.fr




professionnelle entrepreneur client chômage incendie soldes permis



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour